Un militant libyen demande l'implication des jeunes dans la prise de décision

Tripoli- Libye (PANA) -- Le Secrétaire général de l'Organisation nationale de la jeunesse libyenne, Abdelhadi Haweij, a plaidé mardi pour une implication de la jeunesse arabo-africaine dans la prise de décision, en contribuant aux résolutions qui seront prises lors du deuxième sommet arabo-africain prévu le 10 octobre à Syrte (centre de la Libye).
S'exprimant lors d'un entretien accordé à la PANA à l'issue de la séance d'ouverture de la première conférence de la jeunesse arabo-africaine, M.
Abdelhadi Haweij a indiqué que la déclaration qui sera adoptée au cours de cette rencontre et qui sera baptisée "Afrabia" reflétera les préoccupations, ambitions et pensées de la jeunesse africaine.
Il a exprimé l'espoir que soit trouvé un mécanisme assurant une participation permanente des jeunes arabes et africains dans les sommets et rencontres afro- arabes, indiquant que de tels mécanismes existent au niveau de l'Union africaine (UA).
Evoquant les résultats attendus de ce premier sommet, il a indiqué qu'il vise à faire prendre conscience aux dirigeants et chefs de gouvernement arabo- africains que l'action commune entre ces deux régions est une nécessité imposée par les exigences internationales de notre époque à l'ère des grands espaces et des blocs géants, rappelant que l'Afrique a toujours soutenu les causes arabes, notamment la cause palestinienne.
Le Secrétaire général de l'Organisation de la jeunesse libyenne a, à ce propos, appelé les Arabes à s'orienter vers le continent africain et à y investir.
Il a indiqué que le message que veulent véhiculer les jeunes qui représentent les 2/3 des sociétés dans le monde arabo-africain est relatif à la nécessité de raffermir la coopération et le partenariat arabo-africain au lieu de se tourner vers l'Europe et l'Amérique.

05 octobre 2010 16:48:00




xhtml CSS