Un militaire burkinabè tué dans une opération de déminage dans le nord du pays

Ouagadougou, Burkina Faso (PANA) - Un militaire burkinabè a été tué vendredi dans une opération de déminage sur l’axe Tongomayel-Inata, dans le nord du Burkina Faso, où les attaques terroristes sont fréquentes depuis plus de trois ans, a appris la PANA samedi, de source sécuritaire.

"Le Sergent-chef François Sawadogo, membre du génie militaire des Forces armées burkinabè, a trouvé la mort alors qu’il menait une opération de neutralisation d’une mine artisanale", a expliqué un officier militaire sous le couvert de l’anonymat.

Le Burkina Faso est régulièrement la cible d’attaques terroristes depuis 2015, notamment dans le Nord, le Centre et l’Est, obligeant l’armée à intensifier les patrouilles dans lesdites zones du pays.

Dans cette lutte, l’armée fait face à des embuscades et des mines placées par les assaillants.

Un véhicule d’une société minière escorté par la police a été l’objet, vendredi, d’une attaque par des individus armés, faisant deux morts et quatre blessés dont un policier dans le
nord-ouest du pays.

Dimanche dernier, quatre gendarmes et un civil ont été tués dans l’explosion d’un engin au passage de leur véhicule qui était en route pour la mine de Boungou, à environ 140 km de Fada N’gourma, dans la région de l’Est, rappelle-t-on.
-0- PANA NDT/JSG/SOC18août2018




18 Agosto 2018 09:17:20




xhtml CSS