Un message texte raciste provoque le tolle en Afrique du Sud

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) – Quelques jours après la controverse soulevée par le bouillant politicien, Julius Malema, qui a qualifié les Indiens en Afrique du Sud de racistes, une femme indienne est dans la tourmente pour avoir usé de propos racistes sur un vol commercial.

Comme précédemment publié par la PANA, le leader de "Economic Freedom Fighters, EFF" aurait déclaré à ses militants que : "la majorité des Indiens était raciste”. Malema avait fustigé les Indiens qui s'identifiaient plus aux Blancs et a indiqué que cela expliquait pourquoi ils avaient voté pour l'opposition officielle, Democratic Alliance.

Ironiquement, Alochna Moodley s'expose à un licenciement de la société qui l'emploie après le message texte raciste qu'elle avait envoyé depuis son smartphone après avoir embarqué sur un vol reliant Johannesburg à Durban.

Un passager Noir avait signalé au personnel navigant qu'elle avait qualifié le pilote de “kaffir”, la pire insulte raciale en Afrique du Sud. Moodley fut débarquée et le vol fut retardé.

La résidente de Johannesburg âgée de 26 ans avait admis avoir envoyé le message texte, mais s'est sentie offusquée par le fait qu'un passager la regardait rédiger son texte. “C'était une erreur de ma part, je ne peux pas nier avoir tenu ces propos”, a-t-elle déclaré au journal "The Sowetan".
-0- PANA CU/MA/ASA/BEH/IBA/SOC 20juin2018

20 يونيو 2018 17:11:08




xhtml CSS