Un jeune sénégalais condamné à 15 de travaux forcés pour djihadisme

Dakar, Sénégal (PANA) - La Chambre criminelle du Tribunal de grande instance de Dakar a condamné lundi, Ibrahima Ly, à 15 ans de travaux forcés, reconnu coupable de crimes, d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et d’apologie du terrorisme.

Né en France le 5 septembre 1983, il est accusé, entre autres, d’avoir aidé à recruter des jeunes en France pour aller combattre en Syrie dans les rangs de l’Etat islamique et de mener une propagande djihadiste.

M. Ly comparaissait en même temps que d’autres djihadistes présumés dont un étudiant, Assane Camara, acquitté après deux ans de détention préventive.

Le tribunal a repris ce lundi après-midi le procès d’un imam, Alioune Ndao, et de ses 30 co-accusés poursuivis pour actes de terrorisme, association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme, financement du terrorisme, complicité de financement du terrorisme et blanchiment d’argent.

Leur procès, ouvert le 17 février dernier, a été renvoyé au 14 mars, mais les avocats de la défense avaient demandé un nouveau report au 9 avril parce que le juge initialement chargé du dossier, Malick Lamote, avait été dessaisi de l’affaire.
-0- PANA AAS/AAS/SOC 09avril2018

09 avril 2018 17:55:51




xhtml CSS