Un gendarme tue son chef et se donne la mort à Mora, dans le Nord du Cameroun

Yaoundé, Cameroun (PANA) – Le chef du Bataillon d’intervention militaire (BIM), Marc Ayissi Tsanga, de la Gendarmerie de Mora, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, été abattu par son soldat, Jean Blaise Wouboune, qui s’est ensuite suicidé mercredi soir, a rapporté la presse locale.

Selon le quotidien privé "Info Matin", l'incident est survenu dans la cour de la Gendarmerie de la ville de Mora où les deux gendarmes étaient en service.

"Le soldat de 2ème classe, Jean Blaise Wouboune, qui n’a pas fait de déclaration avant son acte odieux était entré en rébellion depuis quelques temps et son patron s’apprêtait à lui infliger une sanction", écrit "L’Essentiel", un hebdomadaire privé paraissant à Yaoundé.

Les tueries sont devenues récurrentes dans les casernes de la région de l’Extrême-Nord.
En juillet dernier, le gendarme Jude Woumesi avait tué par balle son supérieur, un capitaine, deux femmes gendarmes et une civile à la Gendarmerie de Kousseri pour des raisons inconnues.

Il faut rappeler que la ville de Mora est frontalière au Nigéria et est régulièrement la proie des attentas kamikazes perpétrés par les membres de la secte islamiste Boko Haram.

-0- PANA EB/TBM/IBA  05Oct2017

05 octobre 2017 11:12:50




xhtml CSS