Un expert de l'ONU appelle les Etats membres à mettre fin à la détention des enfants

New York, Etats-Unis (PANA) - Le rapporteur spécial des Nations unies sur la torture, les peines et les traitements cruels et inhumains, Juan Mendez, a soutenu que les Etats membres de l'ONU doivent adopter de nouvelles alternatives à la détention des enfants.

Présentant mardi son dernier rapport au Conseil des droits de l'homme à Genève, M. Mendez a averti que la détention et le mauvais traitement des enfants sont intimement liés et qu'il incombe aux Etats de veiller à ce que les enfants soient protégés des risques associés à la privation de liberté.

Un communiqué de l'ONU publié à New York sur la présentation a cité l'expert de l'ONU qui a affirmé que "La vulnérabilité particulière des enfants impose une obligation de diligence raisonnable accrue aux Etats pour prendre des mesures supplémentaires pour s'assurer de leurs droits à la vie, à la santé, à la dignité et à l'intégrité physique et mentale".

Il a déclaré que "toutefois, la réponse pour aborder les questions clés et les causes est souvent insuffisante."

M. Mendez a également déclaré au Conseil des droits de l'homme que les autorités du monde entier devraient, par conséquent, adopter des normes plus élevées de classification pour les formes de traitement et de peine lorsqu'elles sont appliquées aux enfants.

-0- PANA AA / VAO/MTA/TBM/SOC 10mars2015

10 mars 2015 19:09:59




xhtml CSS