Un expert britannique pour des compagnies à bas prix en Afrique

Dakar- Sénégal (PANA) -- Un expert britannique, Gordon Bevan, consultant au cabinet Airport Strategy and Marketing en Grande-Bretagne, a exhorté les aéroports africains à améliorer leur environnement pour favoriser l'émergence de compagnies aériennes à bas prix.
Dans un entretien accordé à la PANA à l'occasion des travaux de la 3ème édition de Routes Regional Africa 2008 (Dakar 25-27 mai), M.
Bevan a déclaré qu'"il faut quatre ingrédients pour assurer le succès des compagnies aériennes à bas prix".
Il faut "l'existence d'un marché, l'existence d'infrastructures aéroportuaires nécessaires, mais également, des investissements et une politique commerciale avec des prix bas", a-t-il soutenu.
Selon l'expert britannique, les avantages sont nombreux pour les aéroports qui favorisent les compagnies aériennes à bas coûts.
"Il y a plus de passagers à transporter pour l'aéroport, il y a un développement des activités commerciales autour de l'aéroport et ça améliore les économies d'escale", a-t-il poursuivi.
Interrogé sur l'existence de marché dans les pays africains, l'expert britannique a répondu qu'il y a un marché car de nombreux Africains travaillent au Moyen-Orient comme ouvriers.
"C'est mieux pour ces ouvriers et ces migrants de venir en vacances plus fréquemment et une opportunité pour les touristes arabes, turcs, asiatiques de visiter l'Afrique", a-t-il ajouté.
Pour l'expert en transport aérien, les aéroports africains doivent inviter les compagnies à bas prix européens, arabes ou asiatiques à exploiter ce marché, car "ce n'est pas une question de drapeau de pays, mais une nécessité sociale et économique".
Ces compagnies ont des flottes importantes, suffisamment de moyens financiers et bien outillées pour développer ce genre d'activités en Afrique, à en croire M.
Bevan.
Revenant sur le développement rapide des compagnies à bas coûts en Europe, il a expliqué que cela est lié à la libéralisation du transport aérien, à l'existence de nombreux experts dans ce domaine et à un environnement favorable en plus d'une disponibilité en matière de flotte aérienne.
Pour M.
Bevan on peut développer toutefois les compagnies à bas coût en Afrique grâce à une coopération bilatérale entre pays.
Les compagnies à bas prix sont en net développement en Europe où une cinquantaine opère déjà avec des chiffres allant de 20 à 57% de parts de marché sur certains aéroports.

28 mai 2008 10:56:00




xhtml CSS