Un collectif de l'opposition exige le rapatriement de 2.500 Mauritaniens de la Centrafrique

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - La Coordination de l’opposition démocratique (COD), un collectif de dix partis politiques, déplore "la situation dramatique" des Mauritaniens vivant en Centrafrique et critique "l’immobilisme" des autorités de Nouakchott, dans une déclaration publiée mardi.

La COD note que: "la communauté mauritanienne de Centrafrique souffre de la situation de grave crise qui prévaut dans ce pays. Celle-ci est victime quotidiennement de brimades et de pillages, forçant des familles entières à quitter leur foyer et à fuir vers des zones où elles ne sont nullement sécurisées". Un danger accentué par le caractère confessionnel des exactions", note la déclaration de l’opposition.

"Face à cette réalité tragique qui touche 2.500 personnes, le pouvoir de Nouakchott réagi par des promesses sans lendemains", déplore le collectif qui exige "le rapatriement au pays des membres de cette communauté dans les plus brefs délais et fait porter au pouvoir l’entière responsabilité des implications de ce qui pourrait arriver aux membres de la communauté dans le cas où elle ne serait pas secourue".

La Centrafrique est depuis plusieurs mois le théâtre de massacres à caractère confessionnel, impliquant musulmans originaires du Nord du pays et parfois étrangers et chrétiens du Sud.

Une situation qui perdure en dépit de l’intervention de forces françaises et des pays de l'Afrique centrale.
-0- PANA SAS/TBM/IBA  14jan2014          

14 janvier 2014 12:48:49




xhtml CSS