Tripoli suspend le compte à rebours de son retrait de la Ligue

Tripoli- Libye (PANA) -- La Libye a accepté de suspendre le compte à rebours de 12 mois nécessaires avant son retrait de la Ligue des Etats arabes, a révélé, dimanche à Tripoli, le ministre soudanais des Affaires étrangères, M.
Mustapha othmane Ismaël.
M.
Othmane Ismaël a ajouté que la décision libyenne, qui fait suite à une demande du secrétaire général de cette institution, M.
Amr Moussa, vise à permettre à ce dernier de consulter les dirigeants arabes et de leur communiquer le point de vue des autorités de Tripoli.
La Libye avait officiellement déposé, jeudi dernier à la Ligue arabe, une demande de son retrait de cette organisation pour protester contre l'impuissance et le mutisme des régimes arabes à l'égard des dangers qui menacent la sécurité nationale arabe, rappelle-t-on.
M.
Moussa s'était rendu le 26 octobre à Tripoli où il a été reçu par le guide de la révolution libyenne, le colonel Mouammar Kadhafi.
Mais il a, semble-t-il, échoué dans sa démarche de convaincre la Libye de revenir sur sa décision.
M.
Ismaël s'est dit favorable à des consultations approfondies entre les dirigeants arabes en vue de dépasser cette phase critique.
Selon le chef de la diplomatie soudanaise, Tripoli s'attache à faire valoir les différents accords conclus au sein de la Ligue, en particulier l'accord de défense arabe commune et les accords de complémentarité rabe.
Il a déclaré, à ce propos, que tous les pays que le Soudan a jusqu'ici consultés sur cette affaire reconnaissent la faiblesse des positions arabes et la nécessité de prendre des mesures pour les faire bouger.
M.
Ismaël, qui a réitéré les vives préoccupations du Soudan à la suite de la décision libyenne de se retirer de l'organisation panarabe, a loué les grands efforts déployés par Tripoli pour réaliser l'unité arabe et le grand rôle du leader libyen pour défendre les causes légitimes de la nation arabe dont, en priorité, la cause palestinienne.

28 octobre 2002 17:52:00




xhtml CSS