Togo: deux dirigeants ouest-africains rendent une "visite de solidarité" au Togo après des élections réussies

Lomé, Togo (PANA) - Deux dirigeants ouest-africains ont rendu une visite de solidarité au Togo après les élections présidentielles organisées dans ce pays, le 25 avril, que la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a qualifiées de libres et transparentes.

Le président de la CEDEAO, par ailleurs, président du Ghana, John Dramani Mahama, accompagné du président ivoirien, Alassane Ouattara, se sont rendus au Togo, mardi, pour féliciter le peuple du Togo pour le bon déroulement des élections.

Un communiqué publié après la visite et transmis à la PANA, jeudi, a indiqué que cette visite est conforme aux protocoles de la CEDEAO et entre dans le cadre du soutien et de la solidarité aux Etats membres organisant des élections.

Lors de la visite, les présidents Mahama et Ouattara ont rencontré tous les intervenants clés, notamment les deux principaux candidats à la présidence, le président et le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ainsi que les chefs de missions d'observation internationale des élections qui ont assisté au scrutin.

Ils ont exhorté toutes les parties prenantes à perpétuer l'esprit pacifique qui a prévalu lors des élections pour que le  processus arrive à terme avec la proclamation des résultats dans les délais impartis par la Constitution.

Le président Mahama a exhorté la CENI à fournir des efforts pour achever le dépouillement et l'annonce des résultats, indiquant que les griefs découlant du processus doivent être adressés à la Cour constitutionnelle conformément aux lois de ce pays.

Les dirigeants ont également félicité le peuple togolais pour son engagement démontré à la démocratie par des élections pacifiques et ont remercié le président Faure Gnassingbé et les dirigeants des différents partis politiques pour leur patriotisme.

Les élections au Togo figurent parmi les cinq scrutins prévus dans la région cette année. Elles font suite à celles tenues au Nigeria, en mars et avril 2015.

Des élections sont également prévues en Guinée, en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso.
-0- PANA SEG/AKA/IS/IBA 30avr2015

30 avril 2015 13:54:54




xhtml CSS