Togo : les USA lancent un projet régional de lutte contre le SIDA en Afrique de l'Ouest

Lomé, Togo (PANA) - Le gouvernement américain a lancé la semaine dernière à Lomé un nouveau projet régional dénommé "Ending aids in West Africa" (EAWA) ou "Mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest",  pour une durée de 5 ans, a appris la PANA de sources proches de l’ambassade des Etats-Unis à Lomé ce mardi.

Ce programme du gouvernement des Etats-unis d’Amérique, indique-t-on, sera géré par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) et l’Organisation non-gouvernementale internationale FHI 360.

Le gouvernement des Etats-Unis veut, à travers ce projet, "accompagner les efforts des gouvernements des pays de l’Afrique de l’Ouest, dans la lutte contre le VIH/SIDA et spécialement les populations-clé, composées de professionnels de sexe et des hommes couchant avec des hommes, selon les formules consacrées".

Car, révèle le nouveau projet, "alors que la prévalence du VIH dans la population générale est relativement faible en Afrique de l’Ouest par rapport à l’Afrique australe ou orientale, elle est de 10 à 20 fois plus élevée au sein des populations-clé que dans la population générale".

Sur la liste des pays bénéficiaires en Afrique de l’Ouest figurent le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée et le Togo.

Outre ces quatre pays bénéficiaires principaux, il y a la Côte d’Ivoire et le Cameroun qui vont bénéficier de l’appui technique mais vont émarger sur un autre budget des USA, précisent les gestionnaires du projet.

Le montant alloué au projet est de 16,5 millions de dollars américains, soit, environ 10 milliards de FCFA pour une durée de 5 ans.

Selon l’ambassade des USA à Lomé, "le but du projet «Ending AIDS in West Africa» (#EAWA) est d'accélérer les progrès dans la région pour mettre fin au Sida en Afrique de l'Ouest par la prévention, les soins et le traitement et d’accélérer l’atteinte des objectifs 90-90-90 de l'ONUSIDA en mettant l'accent sur les populations-clé".

Les objectifs 90-90-90 en 2020 à atteindre par l’ONUSIDA, signifient qu’à l’horizon 2020, 90% des Personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut sérologique, 90% de toutes les personnes infectées par le VIH dépistées reçoivent un traitement anti-rétroviral durable et 90% des personnes recevant un traitement anti-rétroviral ont une charge virale durablement supprimée.

Le Projet  "Mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest", opte pour deux objectifs principaux:
établir des Centres d'excellence pour les populations-clé au Togo, au Burkina Faso, au Bénin et en Guinée afin d’améliorer la capacité et la qualité des programmes VIH/SIDA ciblant les populations-clé ; et renforcer le partenariat entre les parties prenantes à tous les niveaux qui travaillent pour les mêmes objectifs afin d’accélérer, d’amplifier et rendre plus efficace le travail collectif visant à mettre fin au SIDA en Afrique de l'Ouest.

Le siège du projet "Mettre fin au Sida en Afrique de l’Ouest" est à Lomé au Togo.
-0-  PANA  FAA/TBM/IBA 29mai2018




29 Maio 2018 10:53:10




xhtml CSS