Togo : La CEDEAO, l’UA et l’UNOWAS appellent le gouvernement à fixer une date pour l'organisation du référendum

Lomé,Togo (PANA) - La Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l’Union africaine et le Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS) appellent le gouvernement togolais à "fixer une date pour l’organisation du référendum sur le projet de loi constitutionnelle".

Cette déclaration conjointe intervient à quelques jours de l'arrivée annoncée au Togo d'une mission de l’Organisation internationale de la Francophonie dont l'objectif consiste à "analyser le contexte socio-politique global et à identifier les secteurs auxquels l'action de la Francophonie pourraient être utile" à cette étape de la crise.

Dans un communiqué conjoint rendu public ce jeudi à Lomé,  la CEDEAO, l’Union africaine et l'UNOWAS "prennent acte, en particulier, de l'adoption du projet de loi constitutionnelle visant à modifier les articles pertinents de la Constitution togolaise".

Elles observent que "c'est une étape importante pour mettre le Togo en conformité avec les normes démocratiques reflétant les meilleures pratiques en Afrique de l'Ouest ", tout en  appelant au dialogue pour "faire avancer les réformes constitutionnelles".

Il faut rappeler que l’opposition, regroupée au sein d’une coalition de 14 formations politiques, rejette l’idée de référendum et opte purement et simplement pour le retour à la Constitution de 1992 ou le départ de Faure Gnassingbé qui  en est à un troisième mandat qui devrait prendre fin en 2020.

Le texte de loi  introduit par le gouvernement à l’Assemblée nationale et adopté en septembre dernier, à la suite des premières manifestations de l'opposition, réintroduit  la limitation du mandat présidentiel à deux et le retour au mode de scrutin uninominal à deux tours, sans toutefois recueillir l'adhésion de l’opposition qui a boycotté le vote  du Parlement et  campe, depuis, sur sa position.

De l'autre côté, le pouvoir choisit de faire voter la Constitution remaniée par référendum, en vue de  donner au peuple togolais l'occasion de se prononcer par rapport à cette nouvelle Loi fondamentale.
-0- PANA FAA/SSB/IBA 05octobre2017

05 octobre 2017 15:57:35




xhtml CSS