Tenue avant la fin de l’année à Brazzaville d’un forum mondial des femmes francophones

Brazzaville, Congo (PANA) – L'ancienne ministre déléguée chargée des Français de l'étranger et de la Francophonie, Yamina Benguigui, a annoncé mardi à Brazzaville la tenue dans la capitale congolaise de la 3ème édition du forum des femmes francophones avant la fin de cette année, à l’issue d’un entretien avec le maire de la ville de Brazzaville, Hugues Ngouélondélé, annonce la radio publique.

Plus de 3000 femmes du monde entier seront attendues à Brazzaville pour cette rencontre. A cette occasion, l’ex-ministre déléguée chargée des Français de l'étranger et de la Francophonie pourrait être élevée au rang de citoyenne d'honneur de la ville de Brazzaville.

"Nous allons siéger en conseil municipal et le sujet sera à nouveau évoqué au mois de septembre prochain, afin que cette femme soit élevée au rang de citoyenne d’honneur de la ville de Brazzaville. Elle a fait beaucoup pour notre belle ville et n’a cessé de le faire. Elle mérite d’être encouragée par ceux qui gèrent cette ville", a expliqué Hugues Ngouélondélé.

"Tous mes films tournent autour de l’autre. Je regarde l’autre sans préjugé pour faire avancer les luttes contre la discrimination et les préjugés. Je suis heureuse pour lutter en faveur du droit des femmes. C’est à ce titre que nous allons organiser, à Brazzaville, le troisième forum portant sur les femmes francophones dont une grande partie est en Afrique", a indiqué Yamina Benguigui.

Elle a déploré les mauvais traitements dont les femmes de la diaspora ont été victimes depuis l’époque coloniale, interpellant les écrivains et autres artistes à relayer ces faits mémoriaux dans leurs œuvres, et d’ajouter : "le maire m’a rappelé que Brazzaville était la capitale de la France libre. Et, ces points de l’histoire sont importants à rappeler. Il y a deux mois, j’ai échangé avec le président Abdelaziz Bouteflika qui m’a rappelé aussi les liens existant entre Brazzaville et Alger".

Au terme de cette rencontre, les deux personnalités ont visité l’une des salles de l’hôtel de ville, les instruments musicaux, notamment les aérophones, idiophones et membranophones chargés d'histoire pour les peuples des pays comme l'Algérie, l'Angola, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, Cuba, le Ghana, la Guinée Equatoriale, la République Démocratique du Congo, la Centrafrique, le Rwanda, le Tchad et le Togo.

-0- PANA MB/TBM/SOC 21juil2015

21 juillet 2015 20:23:14




xhtml CSS