Témoignage de la secrétaire blanche de Nelson Mandela

Johannesburg, Afrique du Sud (PANA) - La disparition jeudi dernier de Nelson Mandela, outre le fait d'avoir créé une onde de choc dans le monde entier, vient également rappeler les hauts faits de cette icône de la lutte anti-apartheid, notamment son amitié inattendue avec une jeune femme élevée dans l'esprit de l'apartheid.

Avec la disparition de Mandela, on se remémore le lien extraordinaire entre l'ancien président et une jeune femme Afrikaans, Zelda la Grange, fille d'une famille de Pretoria qui votait pour le National Party, le gouvernement à l'origine des lois d'apartheid.

De 1994 à 1996, elle est secrétaire à l'Union Buildings, le siège du gouvernement à Pretoria, où Mandela l'a rencontrée et prise sous son aile.

Elle devient sa secrétaire particulière et puis, à son départ du pouvoir en 1999, son assistante personnelle et porte-parole officielle de la Fondation Nelson Mandela.

Zelda est restée très fidèle à Mandela durant des années et le protégeait comme s'il était son propre père.

Réagissant à son décès, elle a noté que Madiba avait insufflé à son peuple le sens du pardon, la réconciliation, l'altruisme, la tolérance et la capacité à préserver sa dignité en toutes circonstances.

"Je peux l'attester, car c'est ainsi qu'il a changé ma vie durant ces 19 dernières années. Je suis bénie et honorée d'avoir eu l'opportunité de le servir. J'avais souvent eu du mal à faire face à la pression continuelle. Mais alors je le regardais, lui qui se comportait avec grâce et dignité, et je n'ai jamais baissé les bras, je ne le pouvais pas", a-t-elle déclaré.

Selon elle, Mandela n'exigeait pas la fidélité, mais il inspirait une fidélité profonde et inébranlable chez toutes les personnes qu'il approchait. "Et maintenant, au moment où nous pleurons sa disparition, je commence à accepter le fait que je ne le verrai plus jamais.

"Mais les héros ne meurent jamais. Aussi triste que je sois par rapport au fait que je ne verrai plus son sourire généreux, j'estime que l'héritage de Madiba lui survivra".

Après tout, son héritage survit en toutes les oeuvres qui lui ont été consacrées, les livres, les photos, les films.

"Madiba sera toujours présent dans ma vie pour avoir fait de moi l'être humain que je suis devenue. Je chérirai toujours son sourire, les moments heureux, mais aussi les moments difficiles. Merci pour toutes les opportunités que vous m'avez offertes, mais surtout merci d'avoir cru en moi, d'avoir fait de moi une meilleure personne, une meilleure sud-africaine. Je vous aimerai toujours".

-0- PANA CU/VAO/NFB/JSG/SOC 07dec2013






07 décembre 2013 13:45:17




xhtml CSS