Suspension des opérations du PAM en Guinée

Conakry- Guinée (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a décidé de suspendre ses opérations en Guinée, à la suite de l'écroulement, le 27 juin dernier, d'un pont en bois sur la route reliant Guéckédou à Macenta, dans le Sud du pays, a annoncé un communiqué de l'agence onusienne transmis vendredi à la PANA.
Lors de l'effondrement du pont, un camion du PAM transportant des vivres destinés aux réfugiés s'était renversé dans le fleuve et deux passagers du véhicule y ont laissé leur vie, précise la même source.
Le camion était chargé d'approvisionner le camp de Kola où vivent 6.
700 réfugiés.
La quasi totalité de la cargaison est restée au fonds des eaux.
Les vivres destinés aux 60.
000 réfugiés de la Guinée forestière transitent par le même pont, situé dans le village de Zabara, à 45 km avant la ville de Macenta en venant de Guéckédou.
Une mission organisée le 24 février dernier par le PAM et qui a regroupé des ambassadeurs et des autorités guinéennes avait recommandé la réfection du pont, rappelle-t-on.
La route est désormais bloquée pour les gros tonnages et seuls les véhicules de moins de cinq tonnes peuvent y passer.
Les opérations humanitaires, comme la relocalisation des réfugiés du camp de Kouankan à Albadariah, sont également suspendues.
Selon le PAM, les vivres stockés à N'Zérékoré peuvent couvrir le mois de juillet, mais, ajoute-t-il, "les livraisons doivent impérativement reprendre la semaine prochaine au risque de voir bouleversées, voire interrompues toutes les opérations de distribution en août".

04 juillet 2003 13:50:00




xhtml CSS