Soutien réitéré de l’UE et la Ligue arabe au gouvernement d’union en Libye

Tripoli, Libye (PANA) - La quatrième réunion des ministres des Affaires étrangères arabes et européens a réitéré le soutien au gouvernement d’union nationale politiquement et financièrement comme le seul gouvernement légitime en Libye, appelant les États membres à suspendre les relations officielles avec les «institutions parallèles».

Le communiqué final de la réunion, qui a eu lieu, mardi au siège de la Ligue arabe au Caire, a souligné le soutien total des pays participants pour la mise en œuvre de l'Accord politique libyen signé dans la ville marocaine de Skhirat, le 17 décembre 2015 et le soutien au dialogue politique sous les auspices de l'Envoyé de l'ONU, Martin Kobler.

Ils ont appelé à fournir un soutien politique et financier au gouvernement de réconciliation comme le seul gouvernement légitime et d’aider à la remise en état des institutions civiles et militaires qui opèrent sous la direction du Conseil présidentiel, ainsi que la fourniture d'experts requis afin qu'ils puissent assumer les responsabilités nationales.

Les participants ont exhorté à l'unification des forces libyennes sous le commandement du Conseil présidentiel, soulignant que c’est «la seule façon de rétablir la sécurité et la stabilité en Libye», se félicitant de la déclaration de la formation de la Garde présidentielle pour protéger les institutions libyennes.

Les Etats membres ont, par ailleurs, exigé la cessation de toutes relations officielles avec ce qu'ils ont appelé «les institutions parallèles prétendant la légitimité et opérant en dehors du cadre de l'Accord politique», condamnant les parties appelant à la violence, en particulier les appels contre le Conseil présidentiel.

Le communiqué publié sur le site Web de l'Union européenne a salué les efforts des troupes libyennes dans la libération de la ville de Syrte des éléments de l'organisation «Daech», en disant que «la libération de Syrte est une percée majeure sur la voie de la libération de toutes les villes libyennes», mais a exprimé la préoccupation des Etats membres sur la situation sécuritaire en raison de la menace terroriste à laquelle fait face la Libye.
-0- PANA BY/IS/IBA 21dec2016

21 ديسمبر 2016 15:06:28




xhtml CSS