Sous la pression de la FIFA, le gouvernement ghanéen arrête le processus de liquidation de la Fédération ghanéenne de football

Accra, Ghana (PANA) - Le Ghana a officiellement mis fin à la procédure de liquidation de la Fédération ghanéenne de football (GFA), comme convenu avec la Fédération internationale de football (FIFA) au début de ce mois d'août.

Les médias locaux ont rapporté mardi qu'un tribunal de grande instance d'Accra avait ordonné au département du Greffe général de restituer tous les biens en sa possession appartenant à la GFA.

Cela fait suite à la demande du vice-procureur général, Godfred Dame, visant à retirer une requête introduite par l'État pour liquider l'instance dirigeante du football du pays et tous ses actifs.

Le tribunal a également révoqué son ordonnance antérieure nommant le Greffier général en tant que liquidateur officiel de la GFA.

Le gouvernement ghanéen a accepté de prendre des mesures pour mettre fin au processus de liquidation de la GFA à la suite d'une réunion tenue à Zurich entre une délégation du gouvernement ghanéen et des responsables de la FIFA, après avoir été averti par l'instance dirigeante du football mondial qu'elle suspendrait le Ghana de toutes les activités liées au football pour ingérence dans les activités de la GFA.

La FIFA a déclaré que le président du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo et le président de la FIFA, Gianni Infantino, s'étaient engagés à travailler ensemble pour réformer l'administration du football au Ghana et en Afrique.

La FIFA, après consultation du gouvernement du Ghana et de la Confédération africaine de football (CAF), mettra en place un comité de normalisation pour remplacer le comité exécutif de la GFA.

La FIFA, en consultation avec le gouvernement du Ghana et la CAF, désignera également des personnes pour constituer la comité de normalisation.

"Satisfait des mesures ci-dessus, le gouvernement du Ghana prendra des mesures pour interrompre le processus de liquidation de la Fédération ghanéenne de football", a-t-il ajouté.

La FIFA avait accusé le gouvernement d'ingérence et donné au pays jusqu'au 27 août pour retirer sa demande à la Haute Cour, d'entamer le processus de liquidation de la GFA.
-0- PANA MA/JSG/IBA 28août2018

28 august 2018 12:31:30




xhtml CSS