Soudan : L'ONU appelle les rivaux soudanais à renforcer leurs efforts en matière de protection de l'enfance

Khartoum, Soudan (PANA) - La Représentante spéciale du Secrétaire général de l'ONU pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, s'est félicitée des progrès réalisés dans la mise en œuvre du Plan d'action signé il y a deux ans, pour mettre fin au recrutement et l'utilisation des enfants dans les conflits armés.

Virginia Gamba a souligné dans un communiqué à Khartoum, que "l'engagement du gouvernement soudanais dans le plan d'action avec les Nations Unies est encourageant ; nous sommes proches de l’achèvement".

Après une visite de cinq jours au Soudan incluant le Darfour et le Sud Kordofan, Mme Gamba a déclaré que l'ONU espère que "le Soudan rejoindra bientôt le Tchad, la Côte d'Ivoire, le Népal et d'autres pays qui ont achevé leurs plans d'action et deviendra le champion de la protection de l'enfance au niveau régional".

Le communiqué transmis à la PANA à Khartoum indique que les progrès comprennent l'émission d'ordres de commandement par toutes les forces de sécurité gouvernementales et le dialogue entre l'ONU et les groupes armés non étatiques engagés dans des plans d'action avec les Nations Unies.

La responsable de l'ONU a cité l'accès autorisé pour les missions conjointes de suivi du gouvernement et de vérification des Nations Unies et la formation des forces de sécurité dans tous les Etats en conflit en 2017. L'UNICEF a également eu accès à des enfants libérés de groupes armés pour soutenir leur réintégration.

"Il est impératif que l'accès pour assurer à la fois la livraison de l'aide humanitaire et la vérification nécessaire pour le suivi continue d'être assuré", a souligné le communiqué.

Le communiqué a cependant souligné que malgré les bonnes nouvelles, la violence touche encore des centaines d'enfants à travers le Soudan, en particulier dans la région du Darfour.

"J'encourage le gouvernement et le peuple soudanais à faire en sorte que partout au Soudan, de l'Etat du Nil Bleu au Nord Darfour, les enfants puissent être des enfants, jouer et aller à l'école dans un environnement exempt de peur et de violence, environnement qui leur permet d'étudier et de rêver d'un avenir meilleur ", a déclaré Mme Gamba.

La RSSG a également encouragé le gouvernement à compléter rapidement les mesures manquantes pour l'achèvement de son plan d'action, y compris le développement final et l'adoption de Procédures Opérationnelles Normalisées (PON) pour le transfert des enfants libérés des groupes armés aux acteurs civils pour permettre leur réintégration, l'institutionnalisation d'un mécanisme de plainte pour les personnes et le lancement d'une campagne de sensibilisation sur toutes les violations graves contre les enfants.

«Il est important de mettre en place un cadre de prévention durable dans tout le pays, y compris un programme de formation normalisé pour les forces armées, une responsabilisation accrue, le renforcement de l'enregistrement des naissances et le renforcement des capacités des travailleurs sociaux. C'est pourquoi, j'encourage le gouvernement à transformer son plan d'action en un plan national de prévention de la violence contre les enfants", a-t-elle souligné.

Mme Gamba a salué les travaux du Groupe de travail du Soudan sur le suivi et l'établissement de rapports, en particulier ses co-présidents - le Coordonnateur résident, la MINUAD et l'UNICEF - pour leur excellent travail au milieu de la diminution des ressources.

Elle a exhorté le gouvernement à continuer à permettre l'accès à l'ONU partout et chaque fois que des violations peuvent se produire.
-0- PANA MA/AR/IS/SOC 1ermars2018

01 march 2018 19:42:33




xhtml CSS