Soudan : 5 morts, des blessés dans des affrontements dans un camp de déplacés

Khartoum, Soudan (PANA) - Deux personnes supplémentaires ont perdu la vie ce samedi dans un camp de personnes déplacées au Darfour qui avait reçu vendredi la visite du président, Omar El Béchir.

Ces derniers chiffres portent à cinq, le nombre de personnes tuées depuis la visite du président soudanais vendredi.

Le gouvernement du Sud du Darfour et la Mission de maintien de la paix des Nations Unies au Darfour (UNAMID) ont tous les deux rapporté les affrontements du vendredi, même si les versions livrées ne sont pas identiques.

Selon l'UNAMID, trois personnes ont été tuées vendredi, lorsque les forces de sécurité du gouvernement ont fait irruption dans le camp pour disperser les groupes de réfugiés qui s'étaient opposés à la visite du président qui en est à sa deuxième depuis 2003.

Selon la version du gouvernement du Sud du Darfour, les morts sont survenues durant l'affrontement entre les partisans du président et les personnes hostiles à sa venue dans le camp.

Selon toujours le gouvernement du Soudan du Sud, les personnes opposées à la visite du président "ont bloqué ceux qui souhaitaient assister au rassemblement pour accueillir le président, en utilisant des Kalachnikov, des garanov et des mortiers Dochka, de même que des grenades, pour disperser ceux qui soutenaient le président.

Selon une source, un policier a été blessé lorsque la foule a attaqué trois véhicules de la Garde présidentielle.

Les personnes tuées au cours de cet incident sont Ishag Abakar Adam, âgé de 60 ans, et Ibrahim Adam Idris, 47 ans.

Dans un communiqué parvenu à l'agence PANA, ce samedi à Khartoum, l'UNAMID y déclare sa "profonde préoccupation née des affrontements entre les forces gouvernementales et les personnes déplacées à l'intérieur du pays (IDP) et résidant au camp de Kalma, au Sud du Darfour, qui ont abouti à la mort d'au moins trois réfugiés et engendré 26 autres blessés.
La Mission exhorte toutes les parties à faire preuve de retenue, promettant en outre de faire de son mieux pour baisser la tension".

"J'appelle toutes les personnes impliquées dans cette situation à restaurer le calme le plus tôt possible. Une résolution pacifique des différences est la seule issue pour les habitants du Darfour", a déclaré le Représentant spécial de l'UNAMID, Jeremiah Mamabolo, dans le même communiqué.

Ce samedi, l'agence de presse officielle du Soudan du Nord, SUNA, dans sa couverture de la situation au Sud du Darfour, a déclaré que deux autres personnes ont été tuées dans de nouveaux affrontements ce samedi, entre des personnes déplacées à l'intérieur du même camp de Kalma.

-0- PANA MO/VAO/BAD/IS/SOC 23sept2017

23 september 2017 14:00:19




xhtml CSS