Sommet de la Ligue arabe et reprise des exportations du pétrole au menu des journaux libyens

Tripoli, Libye (PANA) - La presse libyenne s'est longuement penchée, cette semaine, sur les recommandations du Sommet de la Ligue arabe qui a exhorté les Libyens à parachever la construction de l'Etat ainsi que sur les réunions des protagonistes de la crise en Egypte en vue de rapprocher leurs points de vue et la signature d'un accord pour la reprises des exportations du brut libyen sur le marché.

Le journal "al-Wassat" a rapporté que le 27ème Sommet arabe a clôturé ses travaux à Nouakchott, la capitale mauritanienne, en se prononçant, en particulier, sur la lutte contre le terrorisme, le renforcement de l'action arabe et a exhorté les parties libyennes à rechercher activement le parachèvement de la construction d'un nouvel Etat.

"Al-Wassat" a indiqué que dans leur déclaration finale, les dirigeants arabes ont notamment affirmé leur engagement à faire face aux menaces et risques auxquels fait face la sécurité nationale arabe

La Déclaration de Nouakchott a exhorté les parties libyennes à chercher activement à parachever la construction d'un nouvel Etat et à contrer les groupes terroristes et demandé à la Chambre des représentants (Parlement) d'adopter le gouvernement d'union nationale, a écrit le journal.

Selon "al-Wassat", les dirigeants arabes ont souligné leur soutien au gouvernement légitime du Yémen représenté par le président Abed Rabbo Mansour Hadi et leur volonté de continuer à travailler pour sortir des consultations du Koweït avec des résultats positifs sur la base des termes de référence de la Résolution 2216 du Conseil de sécurité et d'autres décisions pertinentes y afférentes.

Le communiqué final des dirigeants arabes a exprimé, d'après le journal, l'espoir de parvenir à une solution politique en Syrie maintenant son unité et exprimé leur soutien à l'Irak face aux groupes terroristes et à l'action de la libération de son territoire des mains de Daech (Etat islamique).

"Libya al-Mostakbal" a, pour sa part, accordé une couverture d'un accord pour la reprise des exportations du pétrole, indiquant que le vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement libyen d’union nationale, Moussa al-Koni, a annoncé la reprise des exportations de pétrole à partir des ports pétroliers du Croissant-pétrolier (Est), soulignant, au cours d'une conférence de presse à Ras Lanouf, qu'il s'agit-là de la concrétisation d'une promesse du Conseil présidentiel.

Selon le journal, le responsable libyen a salué la reprise de l'exportation du pétrole libyen à partir des ports du Croissant-pétrolier comme le début de la remise du pays de ses peines.

"Nous savons tous que le pétrole est le nerf de l’économie dans notre pays, car l’arrêt des exportations a eu un impact sur la vie économique et a retardé le développement", a indiqué le journal, citant M. al-Koni, déplorant "les dommages subis par les réservoirs et infrastructures à la suite des affrontements armés".

Remerciant "les héros courageux qui ont arrêté les affrontements et tous les efforts déployés par les travailleurs de l'industrie pétrolière dans les différentes spécialités afin que le système pétrolier soit prêt à l’exportation du brut", M. al-Koni a réitéré qu'il s'agit-là d'un pas important sur la voie de la normalisation de la vie dans le pays.

Le journal  a ajouté que le vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement de réconciliation nationale, Moussa al-Koni et le ministre de la Défense, le colonel Mehdi al-Bergathi, sont arrivés jeudi dans la ville de Ras Lanouf en provenance du Caire, rejoignant le membre du Conseil présidentiel, Ahmed Hamza, arrivé plus tôt dans la journée, accompagné par le chef des gardes des installations pétrolières, le colonel Ali al-Arach, pour signer cet arrangement.

Le journal Afrigatenews s'est fait l'écho des rencontres des protagonistes de la crise, rapportant que Le Caire, la capitale égyptienne, a accueilli, en deux jours, plusieurs réunions entre le président de la Chambre des représentants, le Parlement libyen, Aguila Saleh, celui du Conseil présidentiel du gouvernement libyen d'union nationale, Fayez al-Sarraj et des membres du Conseil présidentiel dans le but de rapprocher les points de vue des protagonistes libyens, en vue d'une solution politique à la crise dans ce pays de l'Afrique du Nord.

Citant un communiqué du ministère égyptien des Affaires étrangères, le journal électronique libyen a indiqué que ces réunions interviennent dans le cadre des efforts de l'Egypte pour promouvoir la stabilité en Libye et soutenir des solutions politiques à la crise libyenne.

Afrigatenews a affirmé qu'il s'agit de donner l'opportunité pour une certaine convergence de vues à travers un dialogue libyen pour trouver des solutions appropriées, afin de protéger les intérêts du peuple libyen, promouvoir le rôle des institutions de l'Etat libyen pour mener à bien leurs responsabilités respectives.

Le journal a ajouté que ces rencontre ont aussi pour but de préserver les potentialités du peuple libyen et en faire profiter à toutes les composantes du peuple libyen de manière égalitaire.

C'est le début de contacts et de rencontres, dans le but de faire entrer les Libyens dans une nouvelle phase de l'harmonie politique au sein d'un peuple d'une même nation, selon le journal, citant le communiqué publié par le ministère égyptien des Affaires étrangères.
-0- PANA BY/BEH/IBA 31juil2016

31 juillet 2016 11:42:14




xhtml CSS