Situation alimentaire dramatique au Nord-Katanga

Kinshasa- RD Congo (PANA) -- Le nord de la province du Katanga en République démocratique du Congo traverse une situation alimentaire dramatique, caractérisée par un manque total des denrées alimentaires de première nécessité, notamment du sel, de l'huile, du savon, du manioc et de l'eau potable, indique l'agence humanitaire de l'ONU, OCHA Dans son dernier bulletin d'information dont une copie est parvenue lundi à la PANA, l'agence humanitaire fait savoir que plusieurs enfants, des femmes et des vieillards n'ont plus rien pour se couvrir et ont opté pour les feuilles d'arbres.
"Ils n'ont pas d'énergie requise pour cultiver la terre, afin d'attendre une quelconque récolte.
La chasse qui fournissait encore de la viande il y a quelques mois n'est plus opérationnelle, tous les parcs étant occupés par les armées rwandaise et ougandaise", relève OCHA.
Selon elle, l'ONU est contrainte à effectuer des dépenses considérables pour assister les sinistrés dont au moins 20 millions de dollars.
L'ONU, fait remarquer OCHA, estime ne pas être en mesure de rassembler l'argent nécessaire pour arriver à assister tous ces Congolais, puisque dans toute la région des Grands Lacs, on compte plus de 10 millions de personnes qui sont dans le besoin dont 2.
300.
000 déplacés de guerre.
Au nord-Katanga, il y aurait, selon les indications fournies par OCHA, 400 mille déplacés de guerre dans l'attente de l'aide humanitaire et vivant éparpillés dans la brousse, tandis que quelques centaines ont pu être regroupés.
Face à cette crise alimentaire, il paraît correct, écrit l'Agence humanitaire de l'ONU, que le gouvernement congolais mette l'accent sur le travail des volontaires conformément aux principes de l'ONU qui a proclamé l'année 2001, année internationale des volontaires.

14 mai 2001 16:56:00




xhtml CSS