Signature de partenariat entre le gouvernement camerounais et l’AIMS pour la formation des enseignants de mathématiques

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) - Les ministères camerounais des Enseignements secondaires et de l'Enseignement supérieur et l'Institut africain des sciences mathématiques (Aims, sigle en anglais) ont annoncé mercredi, le lancement du Programme de formation des enseignants de mathématiques (Pfem) au Cameroun en partenariat avec la Fondation Master Card, Google et Camtel.

Selon un communiqué transmis à la PANA, l'annonce a été faite à la suite de la signature à Yaoundé, du protocole d'accord.

La mise en œuvre du Pfem au Cameroun, un programme-pilote de cinq ans, contribuera de manière significative à la création d'un réseau d'excellents étudiants en mathématiques qui accéléreront le développement du Cameroun.

Pour le ministre des Enseignements secondaires, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, le Pfem permettra d'améliorer la qualité de l'enseignement des mathématiques à l'école secondaire au sein des sous-systèmes éducatifs francophones et anglophones au Cameroun.

"Le programme veille à ce que les connaissances, les compétences et la confiance soient renforcées afin d'améliorer la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage des mathématiques au Cameroun", a-t-il noté.

Quant au Président-directeur général de l’Aims, Thierry Zomahoun, il a relevé que le Pfem étend leur partenariat en vue de contribuer à la création du réseau pour le développement scientifique, technologique et social du Cameroun.

Les activités du Pfem vont regrouper une approche en cascade de "formation des formateurs" qui permettra d'améliorer les compétences pédagogiques de tous les enseignants de mathématiques dans les trois Écoles supérieures de formation des enseignants, le développement d'un programme, une communauté de pratique, des activités visant à sensibiliser le public sur l'importance des mathématiques et un plaidoyer pour des politiques en matière d'enseignement afin de garantir un contrôle de qualité constant des compétences des enseignants et des critères d'évaluation.

L'approche de "formation des formateurs" du Pfem veillera à ce que tous les professeurs (environ 50) des trois Écoles supérieures de formation des enseignants (ESFE), y compris ceux de l' École normale supérieure d'enseignement technique (Enset) de Kumba, soient dotés de compétences pour former efficacement 1.200 élèves-enseignants et 1.920 enseignants de mathématiques en poste, qui sont, en somme, responsables de plus de 1,7 million d'élèves du secondaire dans tout le pays.

Le programme permettra d'accroître les taux de transition entre les niveaux d'enseignement de la science et des mathématiques, en particulier chez les filles.
-0- PANA BAL/BEH/IBA 21jan2016

21 janvier 2016 14:11:48




xhtml CSS