Signature d’un mémorandum d’entente entre la Tunisie et la CEDEAO

Tunis, Tunisie (PANA) - La Tunisie et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont signé lundi un mémorandum d'entente qui comprend une feuille de route pour le développement des relations entre les deux parties dans la période à venir, selon le ministre tunisien des Affaires étrangères, Khemaïs Jhinaoui.

Créée en 1975, la CEDEAO qui compte 15 Etats membres, est une organisation économique régionale qui s'intéresse au développement de l'économie de l'Afrique de l'Ouest.
Signé à l’occasion de la visite officielle qu’effectue en Tunisie le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel de Souza, du 19 au 22 novembre, ce mémorandum vise à renforcer les liens de coopération bilatérale, a précisé le chef de la diplomatie tunisienne lors d’une conférence de presse.

"L’Afrique est notre continent. Elle constitue pour la Tunisie un prolongement naturel, un espace vital ainsi qu’une profondeur stratégique à différents niveaux", a-t-il souligné.

Selon lui, les deux parties ont convenu de mettre en place un comité conjoint d'experts pour identifier les secteurs qu’elles peuvent développer dans l'avenir, dans le but de renforcer les relations avec la CEDEAO, a-t-il ajouté.

"Il existe des perspectives de coopération très importantes, notamment au niveau des échanges commerciaux entre la Tunisie et ce groupe, dans le cadre de notre politique africaine", a-t-il estimé.

Le ministre tunisien des Affaires étrangères a annoncé que son pays "participera à un sommet prévu en décembre prochain, au Togo, pour confirmer la volonté de la Tunisie de devenir un membre éminent de cet important groupe économique".

Pour sa part, Marcel de Souza, a indiqué : "Notre visite s'inscrit dans le cadre de la promotion de la coopération commerciale entre la Tunisie et la CEDEAO, qui comprend 15 pays d'Afrique de l'Ouest, soit un total de 340 millions de personnes".

"La coopération bilatérale devrait reposer sur plusieurs principes, dont les plus importants sont la libre circulation des personnes, l'octroi de visa et la création d'emplois", a-t-il suggéré.

Présent à cette cérémonie de signature, le ministre tunisien du Commerce, Omar el-Behi, a noté que le volume des échanges entre la Tunisie et les pays d'Afrique de l'Ouest est inférieur à 1%, un pourcentage qu’il a qualifié de "très faible", dû selon lui à des problèmes logistiques.

Il a néanmoins souligné le désir de son pays de "développer et améliorer les échanges avec les Etats qui ont un grand potentiel de développement et qui sont membres de la CEDEAO".

-0- PANA  BB/TBM/SOC  20nov2017

20 novembre 2017 21:44:42




xhtml CSS