Signature d’un document d’appui à l’actualisation du plan directeur de recherche agricole au Congo

Brazzaville, Congo (PANA) – Le Congo et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l'agriculture (Fao) ont signé, jeudi à Brazzaville, un document de projet ‘’Appui à l’actualisation du plan directeur de la recherche agricole’’ au Congo, annonce un communiqué officiel.

Ce document a été paraphé par le ministre congolais de la Recherche scientifique et de l’Innovation technique, Bruno Jean Richard Itoua, et le représentant de la Fao au Congo, Suze Percy Filippini.

Avec l’assistance de la Fao, l’institut national agronomique sera doté d’un cadre d’intervention et de plaidoyer réactualisé. L’institution bénéficiaire travaille depuis 2006 sur ce projet qui vient d’aboutir grâce à la force de proposition qu’elle a été pour aider les décideurs dans le choix et les orientations politiques.

Ce plan donnera un cadre institutionnel qui permettra la mise en cohérence des programmes de recherche agricole exécutés par tous les acteurs du système national de la recherche agricole.

Selon la représentante de la Fao, ce document facilitera une concertation permanente des parties prenantes pour mieux cerner les problématiques, mutualiser les ressources et mettre en synergie leurs actions afin d’éviter les duplications.

Nantie de son expérience du terrain accumulée durant de longues années, la Fao devra être le point de départ pour une analyse et une structuration efficaces du système national de la recherche agricole.

Aussi, actualiser le plan directeur de la recherche agricole signifie-t-il reconstruire ce système, qui aboutira à un plan pour améliorer l’accès aux technologies et aux innovations en ce qui concerne la productivité agricole et halieutique dans le cadre de la réforme institutionnelle.

L’étude sera menée par les cadres nationaux, appuyés des consultations internationales et les services techniques de la Fao.

Ce document de plan directeur de la recherche agricole devrait être être préparé en concertation avec toutes les parties prenantes. Ces derniers sont les quatre groupes suivants : les bénéficiaires finaux (population congolaise; les services publics impliqués dans la recherche; le secteur privé; et les organisation de la société civile, les organisations non gouvernementales et les organisations des producteurs.

-0- PANA MB/BEH/SOC        020juil02015

02 juillet 2015 17:35:29




xhtml CSS