Signature d'un contrat pour le transfert des dépouilles des membres de la diaspora guinéenne

Conakry, Guinée (PANA) - Les Guinéens de la diaspora, âgés entre 18 et 69 ans, décédés à l’étranger pourraient bénéficier d’une assistance de transfert de leurs dépouilles au bercail, selon les termes d’un contrat signé entre le gouvernement et la filiale NSIA-Banque établie en Guinée.

Selon un communiqué du ministère des Guinéens de l’étranger, les deux parties ont signé mercredi «cette importante convention de collaboration» en vue de faciliter les procédures de transfert des dépouilles des Guinéens de la diaspora.

Ce contrat a pour objet, en cas de décès de l’adhérent, la prise en charge des frais de rapatriement du corps vers son lieu d’inhumation, du billet aller-retour de l’accompagnant et de la remise d'un capital au titre des frais funéraires de 1000 euros.

La durée du contrat est d’une année renouvelable avec des primes payables annuellement à travers les filiales ou les banques et institutions financières partenaires de NSIA ou de NSIA Banque.

Pour bénéficier de cette offre, précise le communiqué, le futur assuré principal devra s’acquitter à son profit ou à celui de sa famille de sa prime d’assurances et devra donner son consentement par écrit.

En cas de décès du bénéficiaire, l’Assurance prend en charge le billet aller-retour d’un proche parent en classe économique pour se rendre au lieu du décès pour régler les formalités administratives afin d’accompagner la dépouille mortelle du lieu du décès jusqu’en Guinée.

Les services d’assistance rapatriement de corps décrits dans le programme sont limités à 10.000 euros cumulés par intervention. Dans le cas d’assistance Diaspora, la prime payable par an est comprise entre 35 et 65 euros.

Le ministre Délégué des Guinéens de l’étranger, Sanoussi Bantama Sow, s’est engagé à fructifier ce partenariat qu’il veut dynamique avec NSIA-Guinée et à tout mettre en œuvre pour la pleine réussite de ce projet dans "un esprit de sincère et franche collaboration" entre les deux parties.

Le ministre a lancé un appel à l’endroit des Guinéens vivant à l’étranger, notamment les associations, les Conseils des Guinéens de l’étranger, les Organisations non gouvernementales (ONG), à souscrire aux produits de cette assurance qui facilitera le rapatriement rapide et sécurisé du corps des Guinéens décédés dans les pays de transit ou de résidence.
-0- PANA AC/IS/SOC 30juil2015

30 july 2015 19:13:11




xhtml CSS