Signature d'un accord de coopération entre les 2 institutions

Lagos- Nigeria (PANA) -- La Banque africaine de développement (BAD) va accorder à la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) 8,9 millions d'unités de compte (environ 6,35 millions de dollars) pour financer l'exécution de six projets de lutte contre les plantes aquatiques, notamment la jacinthe d'eau sur les voies navigables de la sous-région.
"L'argent va être utilisé pour la lutte intégrée contre les plantes aquatiques dans les zones côtières du Bénin et du Nigeria, dans le bassin moyen du fleuve Niger au Mali, dans les zones côtières de la Côte d'Ivoire et le bassin inférieur du fleuve Sénégal en Mauritanie et au Sénégal", a annoncé mardi la CEDEAO, dans une déclaration rendue publique à Lagos.
La décision de la BAD de financer ces projets a été prise lors d'une récente réunion des officiels des deux parties à Abidjan, siège de la banque.
Les détails du projet, y compris les besoins en ressources additionnelles qui seront financés par d'autres bailleurs de fonds, seront étudiés lors de la visite, entre août et octobre 2001, d'une mission de la BAD au secrétariat de la CEDEAO à Abuja, au Nigeria.
Une autre mission de la BAD est prévue à la CEDEAO avant la fin de l'année pour préparer les termes de référence de la phase 1 d'une étude sur l'interconnexion des voies de chemins de fer dans la sous-région, pour un coût estimé à 1,2 million de dollars, a-t-on indiqué.
D'autres domaines de coopération ont été passés en revue pendant la réunion.
Il s'agit notamment de projets de routes nécessitant des travaux de construction, de réhabilitation ou des études dans le cadre des liaisons manquantes des projets de route trans-côtière et trans-sahélienne.

15 août 2001 14:20:00




xhtml CSS