Sierra Leone : Le groupe de travail de la FIFA dévoile une feuille de route vers la paix pour les parties belligérantes en Sierra Leone

Freetown, Sierra Leone (PANA) - Un nouveau calendrier pour mettre fin à la lutte acharnée qui a plongé le football de la Sierra Leone dans des turbulences, a été approuvé après une visite du groupe de travail de la FIFA dans la capitale, Freetown.

Le groupe de travail, dirigé par le chef du football libérien, Musa Bility, qui a échoué à un test d'éligibilité pour se présenter à la présidence de la FIFA, a été habilité pour décider du sort du football sierra-léonais sous l'égide de son leader incontestable, Isha Johansen, seule femme présidente de fédération de foot en Afrique.

M. Bility, un membre du comité exécutif de la Confédération de football africain (CAF) et président de la fédération du Liberia, a déclaré que toutes les parties au différend ont accepté une feuille de route pour résoudre les divisions profondes qui ont amené l'administration du football de la Sierra Leone (SLFA) au blocage. Cela est relatif notamment au processus électoral controversé qui a été reporté, et les allégations continues de trucage de match par l'exécutif du SLFA, et précisément par Mme Johansen contre ceux qui s'opposent à elle.

"Je suis très optimiste, il y aura la paix. J'espère qu'il y aura une fin au problème", a déclaré M. Bility, dont le groupe de travail comprenait également le directeur du comité des associations membres de la FIFA, Vèron Mosengo Omba, le ministre des Sports de Sierra Leone, Ahmed Khanou, et Drucil Taylor, représentant de la SLFA.

"Je suis très heureux de signaler que nous avons rencontré toutes les parties et qu'elles sont maintenant d'accord sur un processus de paix global qui a mis en place une feuille de route qui débouchera sur des élections".

"Cela inclut le gouvernement de la Sierra Leone, la SLFA, les acteurs lésés par la FIFA. Tout le monde est embarqué et nous sommes prêts à réaliser une paix et une stabilité totales dans le football sierra-léonais".

"La FIFA effectuera un contrôle d'intégrité basé sur le code de déontologie de la FIFA sur les responsables judiciaires déjà élus de la SLFA et ces officiels effectueront des contrôles d'intégrité en Sierra Leone par eux-mêmes.

"Il y aura deux congrès qui mèneront à l'adoption d'un nouveau statut de la SLFA, puis à une élection de l'organisme électoral qui conduira aux élections pour la SLFA. Nous avons fait des recommandations pour un processus très rapide et nous espérons que le comité trouvera une réponse dans une semaine", a espéré M. Bility.

À la fin du mois dernier, le chaos s'est intensifié lorsque la SLFA a suspendu 19 responsables d'activités de football en réponse à l'acte d'accusation de corruption contre Mme Johansen par la commission anti-corruption du pays. Il y a plus de trois ans, 11 responsables et quatre joueurs ont été suspendus pour des allégations de trucage de matches qu'ils ont niées en bloc.

"Nous avons convenu que les allégations de truquage de matches qui sont actuellement déposées en Sierra Leone seront transférées à la FIFA qui diligentera une enquête et présentera les résultats dès que possible", a ajouté M. Bility.

"La FIFA n'a pas l'intention de se pencher sur les questions internes de la Sierra Leone ou sur la gouvernance. Nous nous limitons strictement à la gestion du football sierra-léonais et, en ce qui nous concerne, nous nous efforçons de trouver une solution á cela et c'est sur quoi nous nous entendons tous".

Le statut de Mme Johansen, dont le mandat a expiré en août, reste cependant peu clair. Elle doit être au tribunal le 30 octobre, et bien que le bureau de lutte contre la corruption l'ait sommée, avec son secrétaire général de démissionner immédiatement, elle devrait rester en fonction jusqu'à l'élection d'un nouveau président.

Un communiqué publié par le groupe de travail a déclaré ce qui suit :
1. La SLFA devrait adopter le code de déontologie de la FIFA, avec la FIFA soutenant ce processus.
2. Les membres des organes judiciaires élus le 23 mars 2017 devraient subir des contrôles d'intégrité menés par la FIFA au sens du Comité d'éthique de la FIFA.
3. Un congrès extraordinaire qui se tiendra avec deux points à discuter à l'ordre du jour (A) pour adopter le nouveau Code de déontologie de SLFA (basé sur le code de déontologie de la FIFA), (B) pour réviser les statuts de la SLFA et inclure des exigences de vérification de l'intégrité pour les candidats potentiels.
4. Après le Congrès extraordinaire, la SLFA organisera le Congrès ordinaire afin de sélectionner son Conseil électoral en prévision des élections de la SLFA et de présenter tous rapports statutaires pertinents.
5. La Commission de truquage de match devrait remettre à la FIFA tous les fichiers et éléments de preuve liés au truquage de match dans le football sierra-léonais. C’est seulement dans ce cas que la FIFA décidera de la marche à suivre.
6. Le gouvernement de la Sierra Leone, par l'entremise du ministère des Sports, s'engage à faire valoir son interdiction de parier sur les matches de football locaux et de soutenir les sanctions qui peuvent être prises par la FIFA et la SLFA contre ceux qui se sont rendus coupables d'un truquage de match.
7. Le gouvernement, par l'entremise du ministre des sports, assurera les opérations régulières et ininterrompues de la SLFA.
-0- PANA VAO/MTA/BEH/SOC 02oct2017

02 octobre 2017 21:26:18




xhtml CSS