Scandale aux funérailles de Mandela, un parti d'opposition accuse le gouvernement du Cap-Oriental

Le Cap, Afrique du Sud (PANA) - Le parti d'opposition officiel sud-africain, Alliance démocratique (DA), a porté lundi des accusations contre le gouvernement de la Province du Cap-Oriental à propos du scandale autour des obsèques de Nelson Mandela.

La responsable à DA, Refiloe Ntesekhe, a notamment reproché à la directrice générale de la province, Marion Mbina-Mthembu, d'avoir autorisé le transfert de 2,4 millions de dollars pour les funérailles du Prix Nobel.

"Le Congrès national africain au Cap-oriental a montré qu'il fera tout pour faire avancer ses manœuvres de corruption, quitte á voler l'argent du peuple au nom de Nelson Mandela", a dénoncé Mme Ntsekhe.

Président de l'Afrique du Sud de 1994 à 1999, Nelson Mandela a été le premier chef d'Etat noir de ce pays, le premier élu dans le cadre d'une élection démocratique inclusive.

Le Prix Nobel de la Paix a rendu son dernier souffle le 5 décembre 2013 à l'âge de 95 ans suite à une infection respiratoire prolongée.

Une messe avait été organisée au Stade FNB de Johannesbourg le 10 décembre 2013 et des funérailles nationales le 15 décembre à Qunu, son village natal. Quatre-vingt-dix représentants de pays étrangers avaient fait le voyage pour assister à l'événement.  

Le 4ème anniversaire de sa disparition a été commémoré mardi dernier et a été terni par la publication le même jour d'un rapport accablant révélant des preuves d'inflation massive des prix, de détournements de fonds, de mauvaise planification par le gouvernement.
-0- PANA CU/MA/NFB/JSG/SOC 11dec2017

11 ديسمبر 2017 12:16:15




xhtml CSS