Satisfaction du directeur exécutif d'ONUSIDA aprés une visite au CTA de Nouakchott

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le directeur exécutif d’ONU/SIDA, Michel Sidibé, a exprimé ce jeudi, à l’issue d’une visite effectuée au Centre de traitement ambulatoire (CTA) de Nouakchott, « sa satisfaction et son optimisme quant à l’avenir de la prévention, du traitement et de la prise en charge globale des Personnes vivant avec le VIH/SIDA en Mauritanie ».

Le haut responsable onusien a déclaré avoir été "rassuré, après avoir observé le niveau de la prise en charge médicale et psychosociale et nutritionnel  des Personnes vivant avec le VIH/SIDA" au CTA de Nouakchott, qui  "prend actuellement en charge 2.000 personnes malades sur un total de 4.770 individus déclarés atteints du VIH/SIDA », explique à la PANA le Dr Soufiane, spécialiste de  l’infectiologie au CTA.

Toutefois, la même source estime qu’il existe encore plusieurs milliers de malades qui ignorent leur état de santé et dont le dépistage reste un défi.

Michel Sidibé, qui est arrivé à Nouakchott mercredi soir pour une visite d’une journée en Mauritanie, aura des entretiens avec le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, dans le cadre de la mise en œuvre d’une Feuille de route continentale pour l’amélioration de la santé à travers l’élimination du VIH/SIDA, du paludisme et de la tuberculose.

Le taux de prévalence du VIH/SIDA en Mauritanie, estimé à 0,7% pour une population d’environ 3,5 millions d’habitants, est considéré comme faible, mais on n’enregistre pas de  tendance à la baisse des nouvelles infections, selon une source proche du CTA.

En 2007, la Mauritanie avait adopté une loi relative à la prévention, la prise en charge et le contrôle du VIH/SIDA.
-0- PANA SAS/SSB/IBA  20mars2014

20 mars 2014 14:50:46




xhtml CSS