Rwanda: deux soldats rwandais rapatriés après avoir franchi la frontière avec la RD Congo

Kigali, Rwanda (PANA) - Deux soldats rwandais entrés "accidentellement" en République Démocratique du Congo (RDC), le week-end dernier, ont été rapatriés, a indiqué, mardi à Kigali, le porte-parole de l'armée rwandaise, le lieutenant-colonel, Innocent Munyengango.

Le communiqué des Forces de défense rwandaises (RDF) indique que l'incident s'est produit dans la zone frontalière générale du village de Karundo situé dans la cellule de Mbungangali appartennant au  secteur de Gisenyi, à environ 10 mètres de la frontière entre le Rwanda et la RDC dans le Nord-Ouest.

Il a déclaré que, le 15 avril 2018 à 20 heures, un officier militaire rwandais et un de ses hommes du 11e Bataillon d'infanterie ont été arrêtés alors qu'ils patrouillaient, par les soldats des Forces armées congolaises (FARDC) déployés le long de la frontière.

Selon l'armée rwandaise, cet incident a été causé par l'absence de démarcation claire des frontières entre le Rwanda et la RDC.

"C'est un incident transfrontalier regrettable, mais courant, car nous avons, à plusieurs reprises, rapatrié des soldats des FARDC qui étaient accidentellement passés de notre côté", a déclaré le porte-parole de l'armée rwandaise.

Lors d'incidents similaires, au moins 34 soldats congolais ont été renvoyés en RDC entre 2016 et 2018, selon le communiqué.

Selon les rapports, les armées du Rwanda et de la RD Congo, ainsi que le Mécanisme conjoint de vérification élargi de la région des Grands Lacs, ont géré l'incident à l'amiable.

Ce rapatriement intervient quelques semaines après que des soldats de la RD Congo et du Rwanda ont échangé des tirs lors d'un autre incident le long de la frontière, dans le district de Musanze, au nord du Rwanda, suite à une violation du territoire rwandais en fin février.
-0- PANA TWA/MA/AKA/IS/IBA 17avr2018

17 avril 2018 13:43:11




xhtml CSS