Rwanda : Fin du sommet des compagnies aériennes africaines sur un appel à l'adoption de la "transformation numérique"²²²²²²²²²²²²²²²²²²²²

Kigali, Rwanda (PANA) - La 49-ème assemblée générale annuelle (AGA) et sommet de l'Association des compagnies aériennes d'Afrique (AFRAA) a pris fin, mardi à Kigali, sur des appels à l'adoption de la transformation numérique dans le transport aérien caractérisée par la datafication, une connectivité permanente et une main d'oeuvre numérique.

Durant le sommet de quatre jours, plus d'une centaine de délégués, dont des responsables de l'aviation mondiale et des représentants de plusieurs compagnies aériennes d'Afrique ont échangé sur les défis actuels du secteur de l'aviation dont la saturation des marchés à laquelle font face les compagnies aériennes.

Un des sujets abordés durant le sommet a été la nécessité pour les fournisseurs de technologie et les compagnies aériennes de travailler ensemble pour renforcer leur expérience en matière de réservation et suivre le client tout au long de son voyage en lui proposant des points de contacts utiles et une amélioration des services tout le long de son itinéraire.

Les participants ont convenu que quand un voyageur cherche un vol, à moins que la compagnie aérienne ne soit en mesure de lui montrer sa différence avec ses concurrents en termes de produit, de service ou de commodité, le client va se décider sur les seuls variables disponibles lors de sa recherche en ligne, qui sont le prix et l'horaire du vol.

De plus en plus, les compagnies aériennes reconnaissent que leurs sites web sont des portails entre leurs clients et leurs marques, contenant les données et contenus nécessaires pour les servir sur un marché de plus en plus numérisée.

En réagissant à ces tendances, les experts de l'aviation ont souligné l'importance pour les compagnies aériennes d'étudier le comportement des clients et leurs réactions afin de mettre en place des modes d'utilisation plus efficaces et généralisée de données de plus en plus disponibles.

Lors du sommet de cette année, une des questions au coeur des débats a été la mise en oeuvre d'un "programme de forte réduction des coûts" par l'adoption de solutions du e-commerce.

En outre, les responsables de l'aviation ont insisté sur la nécessité de résoudre le problème de l'incapacité de certaines compagnies aériennes à rapatrier totalement les fonds générés par leurs activités.

Selon les estimations de l'IATA, sur les cinq principaux pays bloquant le rapatriement des fonds des compagnies aériennes, la majorité sont situés en Afrique et sont le Nigeria, le Soudan, l'Egypte et l'Angola.

La prochaine session du sommet annuel de l'AFRAA se tiendra au Maroc en novembre 2018.
-0- PANA TWA/MA/FJG/IS 14nov2017

14 novembre 2017 15:47:10




xhtml CSS