Rôle de la Ligue arabe dans le règlement de la crise libyenne

Le Caire, Egypte (PANA) - Le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a affirmé qu'il n'acceptera pas la marginalisation du rôle de la Ligue arabe dans la crise libyenne, ni qu'il soit minimisé, exprimant sa reconnaissance pour tous les efforts et les rencontres internationales effectués en vue de parvenir à la stabilité complète de la situation en Libye, y compris par les Nations unies.

Cette assertion est intervenue lors d'une réunion entre M. Aboul Gheit, le président de la Chambre des représentants  (Parlement), Aguila Saleh, ses adjoints et les représentants des tribus libyennes, jeudi, au siège de la Ligue arabe au Caire, en Egypte.

Un porte-parole du secrétaire général de la Ligue arabe, Mahmoud Afifi, a déclaré que la réunion a permis un échange de vues sur l'évolution de la scène libyenne en cours pour rétablir la sécurité et la stabilité en Libye, ainsi que les efforts et les contacts régionaux et internationaux en cours à cet égard.

M. Afifi a ajouté que Aguila Saleh a examiné, au cours de la réunion, les développements actuels sur la scène libyenne à différents niveaux, en particulier en ce qui concerne les travaux du Parlement, de sa position sur l'activation de l'Accord Skhirat, et les défis et obstacles actuels rencontrés pour le rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Libye.

Le règlement des divisions et la façon de surmonter le processus et les mouvements des organisations extrémistes menés par Daech, ont figuré parmi les sujets évoqués.

M. Afifi a déclaré que le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes a passé en revue pour la délégation libyenne, les plus importants points des discussions sur la question libyenne lors du récent sommet arabe à Nouakchott, et a souligné l'importance du rôle de la Ligue arabe en ce qui concerne les arrangements concernant l'avenir du règlement de la situation en Libye considérée comme une crise arabe de premier ordre.

Le secrétaire général a réitéré, lors de la réunion, la nécessité de fournir le soutien nécessaire pour le travail des institutions légitimes libyennes qui reflètent les espoirs et les aspirations véritables du peuple libyen, ainsi que la nécessité d'accorder une attention particulière à la menace croissante de groupes extrémistes et les milices en Libye, en particulier Daech, de manière à rétablir la sécurité et la stabilité en Libye et d'assurer son unité et son intégrité territoriale.
-0-PANA BY/BEH SOC 28juil2016

28 juillet 2016 21:05:47




xhtml CSS