Réunion ministérielle à Niamey sur la sécurité au Nigeria

Niamey, Niger (PANA) – Les ministres des Affaires étrangères des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ceux de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et des représentants des organisations internationales ont entamé des échanges, mardi à Niamey, sur la question de la sécurité au Nigeria.

Présidant l’ouverture de cette rencontre, le ministre d’Etat nigérien des Affaires étrangères, de la Coopération, de l’Intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur, Bazoum Mohamed a, déclaré que la secte nigériane Boko Haram ne peut plus être considérée comme un problème du Nigeria et, à l’exemple des autres groupes terroristes dont elle est proche, elle est une menace pour la paix et la sécurité pour la région et même pour le monde.

"A cet égard, a-t-il indiqué, il y a lieu de noter que ses prétentions territoriales et ses conquêtes actuelles sont loin de ses objectifs au départ centrés sur l’enseignement coranique. Nous devons par conséquent être conscients de cette évolution et ne pas nous tromper sur les solutions à administrer face à pareille situation".

Tout en félicitant le président tchadien, Idriss Deby Itno et tout le peuple tchadien pour l’envoi  de troupes pour lutter contre Boko Haram au Cameroun, Bazoum Mohamed s’est réjoui de l’engagement des Etats à combattre le terrorisme, sous toutes ses formes.

La secte Boko Haram commet depuis 2012, rappelle-t-on, des exactions sur de paisibles citoyens au Nigeria et dans certains pays frontaliers, notamment le Cameroun. Ils sont plus de 100.000 Nigérians à fuir ces atrocités pour se réfugier dans la région de Diffa, Extrême-Est du Niger.

Une réunion regroupant les chefs d’état-major des pays riverains du Bassin de lac Tchad, sur le même motif, s’est ouverte, ce mardi, à l’état-major général des Forces armées nigériennes (FAN) à Niamey.
-0- PANA SA/IS/IBA 20janv2015

20 janvier 2015 15:41:28




xhtml CSS