Réunion des chefs d'état-major de la CEDEAO sur Ebola à Accra

Accra, Ghana (PANA) - Les chefs d'état-major de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) tiennent une réunion extraordinaire à partir de ce lundi à Accra, la capitale du Ghana, dans le cadre du renforcement de la riposte régionale à l'épidémie d'Ebola à laquelle la région a payé un lourd tribut humanitaire et économique.

Cette réunion, sous l'égide du Comité des chefs d'état-major de la CEDEAO (CCDS), se tient à l'initiative des dirigeants régionaux qui, lors de leur sommet extraordinaire sur Ebola, également tenu à Accra le 06 novembre, ont invité les Etats membres à déployer du personnel et une logistique militaires pour renforcer les capacités de riposte, soutenir le personnel médical sur le terrain et participer à la construction de centres de traitement supplémentaires et assurer la sécurité.

Selon la Commission de la CEDEAO, les chefs d'état-major vont discuter de l'éventail des contributions, dont les promesses faites par les Etats membres et le déploiement de personnel militaire dans les pays les plus touchés - Guinée, Liberia et Sierra Leone - conformément à la décision des dirigeants régionaux.

La réunion d'Accra du CCDS, qui fait suite au déploiement le 03 décembre du premier contingent de personnel soignant volontaire de la CEDEAO dans ces trois pays après une formation à Accra, va également se pencher sur le Concept des opérations de la Force en attente de la CEDEAO dans la lutte contre Ebola.

Dans le cadre des initiatives de riposte régionales, le président de la Commission, Kadré Désiré Ouédraogo, s'est rendu au Togo le 04 décembre pour rencontrer le président Faure Gnassingbe sur la mise en oeuvre de la feuille de route régionale pour la défaite de l'épidémie d'Ebola dans la région.

Le sommet extraordinaire du 06 décembre a désigné le chef de l'Etat togolais pour superviser la riposte à Ebole et le processus d'éradication contenu dans la feuille de route régionale, tout en approuvant le Plan opérationnel régional intégré de riposte à Ebola, après avoir mis pied sur un Fonds de solidarité pour faire face à la maladie.

Le président Ouédraogo et le président en exercice de la CEDEAO, John Dramani Mahama, ont déjà rendu des visites de solidarité aux trois Etats membres les plus touchés par l'épidémie d'Ebola, qui a fait 7.000 morts.
-0- PANA SEG/FJG/JSG/IBA 08déc2014

08 décembre 2014 11:43:46




xhtml CSS