Réunion de haut niveau des parlements des pays membres du G5 Sahel à Niamey

Niamey, Niger (PANA) - Un sommet des parlements des pays membres du G5 Sahel élargi aux parlements français et européen s’est ouvert mardi à Niamey en vue de réfléchir sur la création d’un organe de contrôle démocratique de la gouvernance du G5 Sahel composé de parlementaires des pays membres de cette organisation.

La création de cet organe permettra d’améliorer non seulement l’orientation stratégique du G5 Sahel, mais aussi les mécanismes de l’appropriation des objets de l’organisation par les populations des pays membres.

Ouvrant les travaux de ce sommet, le président de l’Assemblée nationale du Niger, M. Ousseini Tinni, a indiqué que la rencontre de Niamey offre l’occasion aux participants d’échanger  autour des sujets de grande préoccupation pour la zone.

M. Ousseini Tinni a, par la suite, évoqué les différentes menaces qui assaillent le Sahel et qui se caractérisent, entre autres, par le phénomène migratoire, le développement du fanatisme religieux, le repli identitaire, mais aussi le terrorisme aveugle qui traîne dans son sillage « une spirale de violences avec pour objectif la destruction des Etats du Sahel ».

Le président du Parlement nigérien a indiqué que l’engagement des Etats membres du G5 Sahel dans la lutte sans relâche contre le terrorisme a valu au G5 Sahel l’accueil enthousiaste dont il bénéficie.

Au cours de la rencontre de Niamey, les participants échangeront non seulement sur l’opérationnalisation de la force militaire conjointe de lutte contre le terrorisme, notamment les mécanismes de son financement et le développement économique de la région, mais également  la mise en place d’un organe de contrôle parlementaire.

Le G5 Sahel a été créé le 16 févier 2014 à Nouakchott (Mauritanie). Il regroupe cinq pays à savoir le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.
-0- PANA SA/BEH/SOC 17juil2018

17 يوليو 2018 16:52:39




xhtml CSS