Réunion à Brazzaville des ministres de l’aviation civile de la CEEAC

Brazzaville, Congo (PANA) – Le Premier ministre congolais, Clément Mouamba, a ouvert vendredi à Brazzaville, la réunion des ministres de l’aviation civile de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) destinée à la création de l’académie régionale d’aviation civile en Afrique centrale, a annoncé la radio publique.
.
Selon M. Mouamba, l’académie régionale d’aviation civile permettra à l’industrie du transport aérien en Afrique centrale de se doter de personnel en nombre suffisant aux compétences avérées et aptes à répondre aux exigences les plus pointues du transport aérien de notre temps. ‘’ Cette académie est réalisée dans le cadre du projet d’appui au renforcement des capacités institutionnelles de la CEEAC par le fonds africain de développement (FAD) ‘’, a-t-il précisé.

‘’L’un des défis majeurs dans la mise en œuvre des normes internationales dans nos Etats demeure la formation et la qualification du personnel des autorités de l’aviation civile pour assurer leurs tâches de supervision de la sécurité aérienne. Il ne faut pas oublier les exploitants et fournisseurs de services qui ont besoin de la formation continue de leur personnel technique‘’, a ajouté le chef du gouvernement congolais.

Aussi, le Premier ministre congolais a émis le vœu de voir le transport aérien en Afrique centrale se densifier et s’opérer dans un espace aérien sécurisé au service du plus grand nombre de ressortissants de la communauté et à des coûts abordables.

La secrétaire générale adjointe de la CEEAC, Marie Thérèse Chantal Mfoula, a, pour sa part, profité de cette occasion pour lancer un appel aux bailleurs des fonds internationaux à s’investir dans la formation des cadres à travers l’académie d’aviation civile qui sera construite sous peu dans l’un des pays de la CEEAC.

Outre la validation du rapport d’étude de faisabilité pour la création et la mise en place d’une académie régionale de l’aviation civile en Afrique, les ministres en charge de l’aviation civile devront aussi valider le plan d’action régionale de réduction des émissions de CO2 issues de l’aviation internationale en Afrique centrale et la déclaration de Brazzaville sur la mise en œuvre du programme d’identification des voyageurs (TRIP) de l’OACI dans les Etats membres de la CEEAC.

Tous ces documents permettront aux Etats de l’Afrique centrale de répondre aux exigences internationales concernant les questions liées à l’environnement, la facilitation et la sûreté de l’aviation civile.

-0- PANA MB/IS/SOC 06avr2018

06 avril 2018 19:01:59




xhtml CSS