Retour ce lundi de la délégation de la CEDEAO en Côte d'Ivoire

Lagos, Nigeria (PANA)   - Les trois chefs d'Etat délégués par la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour trouver une issue à la crise ivoirienne sont en route pour Abidjan, a indiqué le porte-parole de l'organisation, Sunny Ugoh.

Les président Yayi Boni du Bénin, Pedro Pires du Cap-Vert et Ernest Koroma de la Sierra Leone ont été mandatés par la CEDEAO pour demander au président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, de se retirer du pouvoir sous peine d'en être délogé de force.

Après avoir reçu la délégation qui lui a rendu compte de sa première mission en Côte d'Ivoire, le président en exercice de la CEDEAO et chef de l'Etat nigérian, Goodluck Jonathan, avait annoncé qu'elle retournerait à Abidjan ce lundi 03 janvier.

"Nous négocions toujours. Je ne veux pas anticiper sur l'issue de la réunion parce qu'ils vont retourner à Abidjan le 03 janvier. Le dialogue se poursuit et c'est la raison pour laquelle ils nous encouragent à repartir. En cas de querelle, c'est par le dialogue que nous pouvons résoudre tous les différends", avait-il déclaré.

M. Jonathan a révélé ce week-end que la CEDEAO prendrait une décision mardi sur les mesures pour sortir la Côte d'Ivoire de l'impasse après avoir reçu un deuxième rapport de la délégation.

Après une réunion de deux jours à Abuja, la capital nigériane, les chefs des forces armées ouest-africaines ont élaboré les modalités d'un éventuel usage de la force pour faire partir M. Gbagbo, si les négociations échouaient.

MM. Gbagbo et Alassane Ouattara, vainqueur reconnu par la communauté internationale de l'élection présidentielle, se disputent le pouvoir.

Le Premier ministre de M. Ouattara, Guillaume Soro, a déclaré ce week-end que seule la force peut faire partir M. Gbagbo et a invité la CEDEAO à en faire usage.
-0- PANA SEG/FJG/JSG/IBA  03jan2011

03 janvier 2011 09:47:21




xhtml CSS