Rencontre entre télédiffuseurs africains et acteurs à Abuja au Nigeria

Abuja, Nigeria (PANA) - La 11ème édition de la conférence internationale biennale des télé diffuseurs africains, intitulée AFRICAST, a débuté mardi dans la capitale nigériane, Abuja.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le ministre fédéral nigérian de l'Information et de la Culture, Lai Mohammed, a indiqué que le gouvernement nigérian était engagé à respecter l'échéance de 2017 comme date du passage au numérique.

AFRICAST "fournit une plate-forme pour les acteurs présents sur la scène de la télédiffusion africaine pour converger et échanger des idées sur la création de contenus et explorer les possibilités offertes par les technologies nouvelles et émergentes", a rappelé M. Mohammed.

La réunion de trois jours se tient sous le thème "Télédiffusion numérique Terrestre: l’impératif de financement de contenus de qualité" enregistre la présence d’environ 1.000 participants  venant de plus de 30 pays d’Afrique, d’Amérique et d'Europe.

Parmi les participants, figurent, entre autres, des télé diffuseurs, des décideurs, des producteurs de contenus et des fabricants d'équipements (locaux et étrangers).

M. Mohammed a noté que la numérisation de la technologie de la télédiffusion entraînait une évolution rapide de la  télédiffusion et offrait de nouvelles opportunités.

"Les télé diffuseurs adoptent des plates-formes avec un contenu diversifié et ont maintenant besoin d'outils médiatiques avec un accès continu au contenu. Les producteurs de contenus fournissent des contenus de programmes destinés à différents dispositifs. L'évolution des nouvelles plates-formes de diffusion menace les plates(formes de diffusion traditionnelles et les canaux", a-t-il précisé.

Pour lui, les organismes de réglementation de la radiodiffusion en Afrique doivent commencer à envisager s’approprier les grandes implications du déploiement de ces plates-formes.

"L'Afrique doit veiller à ce que nos médias continuent de servir leurs peuples en termes de sécurité, de bien-être économique et de progrès technologique. Nous avons besoin d'être formés sur les plates-formes technologiques émergentes et de les comprendre avant de pouvoir les appliquer", a-t-il indiqué

La conférence; dont la première édition remonte à 1996, est présentée comme une plate-forme d'investissement et un lieu d’échange d'idées et de promotion du matériel.

Les points forts de l'édition de cette année comprennent l'exposition de matériel de télédiffusion numérique de pointe et des présentations.

L’organisme de réglementation de la diffusion du Nigeria, qui facilite la conférence, a noté que celle-ci était très importante comme l’édition inaugurale de 1996 a coïncidé avec la déréglementation de l'industrie de la télédiffusion dans le pays, tandis que celle de 2016 intervient au seuil du passage au numérique.
-0- PANA MON/MA/AKA/JSG/IBA 18oct2016

18 octobre 2016 12:42:31




xhtml CSS