Rencontre des ministres de la Ligue arabe au Caire

Le Caire- Egypte (PANA) -- Le ministre palestinien de la Coopération, M.
Nabil Shaath, a appelé ses homologues arabes à faire échec à l'appel lancé le mois dernier par le président américain, George W.
Bush, en vue d'une marginalisation du leader palestinien Yasser Arafat, a rapporté vendredi la télévision d'Etat égyptienne.
Dans sa déclaration sur le conflit du Proche-Orient, le président Bush a reconnu le droit des Palestiniens à un Etat indépendant, mais seulement après une réforme des institutions palestiniennes et le changement de la direction actuelle.
Les ministres des Affaires étrangères arabes se sont rencontrés au Caire, dans le cadre de la commission de l'initiative de paix de la Ligue arabe, afin de définir "une position commune" sur le conflit israélo-palestinien et en réponse à la position affichée par les Etats-Unis.
Cette initiative de paix arabe sur le conflit avait été proposée par le prince héritier saoudien, Abdallah Ben Abdelaziz et adoptée au début de l'année, à l'occasion du sommet de la Ligue arabe qui s'était tenu à Beyrouth.
Aux termes de cette initiative de paix, les leaders arabes avaient convenu d'établir des relations diplomatiques pleines et entières avec Israël, à condition, toutefois, que ce dernier se retire de la totalité des territoires arabes occupés depuis la guerre de 1967, y compris de Gaza et de la Cisjordanie.
En ce qui concerne l'appel du président Bush pour un changement de la direction palestinienne, le président Hosni Moubarak d'Egypte, cité vendredi par le journal local Al Ahram, a affirmé que le peuple palestinien n'accepterait pas d'autre leader qu'Arafat.
Il a, cependant, ajouté qu'Arafat devait choisir de quitter le pouvoir "après un an ou plus, une fois qu'un traité de paix aura été signé".
Moubarak a qualifié l'intervention du président Bush sur le Proche-Orient d'"équilibrée", tout en indiquant qu'elle était, par endroits, assez explicite.

12 juillet 2002 23:23:00




xhtml CSS