Rencontre à Dakar pour mobiliser 25 milliards de dollars face au VIH SIDA pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre

Dakar, Sénégal (PANA) - Une réunion de réflexion sur l’optimisation des ressources et les financements alternatifs de la santé s'est ouverte jeudi à Dakar dans le but de  mobiliser environ 25 milliards de dollars face à la propagation du VIH/SIDA en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Co-organisée par l’équipe régionale de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre et le Bureau régional de l’Organisation mondiale pour la Santé pour l’Afrique, cette rencontre s’inscrit dans le processus du mécanisme d’harmonisation de la santé en Afrique (HHA).

Cette journée de réflexion permettra de discuter et d’échanger sur les effets de la crise financière internationale sur le financement de la santé et du VIH/SIDA, l’optimisation des ressources et les mécanismes alternatifs de financement de la santé face à la pandémie et la propagation du VIH/SIDA en Afrique de l’Ouest et du Centre.

La réunion va s’atteler à identifier, entre autres, les mécanismes à mettre en place pour mobiliser les ressources au profit de la santé et du VIH/SIDA et en assurer la pérennité dans la sous-région.

Elle va aussi étudier les dispositifs de partenariat à mettre en place autour de la mobilisation des ressources, de même que les rôles potentiels que peuvent jouer les institutions d’intermédiation financières, les mutuelles de santé et les systèmes d’assurances maladies.

Il sera en outre question de comment promouvoir la participation effective du secteur privé dans le financement de la santé et de la lutte contre le VIH/SIDA.

Selon une estimation de l’ONUSIDA, un investissement de 25 milliards de dollars (soit 11 pc de plus) est nécessaire en 2010 pour atteindre les objectifs fixés de lutte contre le VIH/SIDA.

La rencontre se penchera par ailleurs sur les ressources humaines, le leadership à travers  les appropriations nationales,  de même que sur l’intégration des politiques de santé et du VIH/SIDA dans les instruments et politiques publiques, économiques et financières.

Un accent sera aussi mis sur les aspects d’efficacité de la dépense et la bonne gestion, la mise en œuvre effective de l’approche multisectorielle de lutte contre le VIH/SIDA et les engagements régionaux souscrits par les pays africains.
-0- PANA COU/JSG/IBA 16dec2010

16 décembre 2010 12:51:53




xhtml CSS