Reformulation du traitement du VIH pour sauver davantage d'enfants

New York, Etats-Unis (PANA) – L'Administration américaine pour la nourriture et les médicaments (US Food and Drug Administration, FDA) a approuvé une nouvelle formulation anti-rétrovirale qui peut être mélangée à la nourriture pour faciliter aux enfants vivant avec le VIH la prise de leurs médicaments vitaux, a annoncé le programme conjoint de l'ONU pour le VIH/SIDA (ONUSIDA) et du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UN Children’s Fund (UNICEF).

Le directeur exécutif d'ONUSIDA, Michel Sidibe, a déclaré samedi dans un communiqué conjoint publié à New York que "les innovations dans le traitement comme celui-ci qui remplace les médicaments désagréables et de mauvais goût constituent une véritable percée,  accélèrent l'accès au traitement pour les enfants et les maintiennent en bonne santé".

"Il est inacceptable que seuls 24 pour cent des enfants vivant avec le HIV aient accès aux médicaments anti-rétroviraux", a-t-il déclaré.

"Produits par un fabricant indien de médicaments génériques, le CIPLA, les comprimés en question, contiennent une formulation anti-rétrovirale de lopinavir et de ritonavir qui peuvent être mélangés à la nourriture de l'enfant", a expliqué M. Sidibe.

"Nous espérons que ce médicament va fortement améliorer l'accès au traitement à beaucoup plus d'enfants et appuyer le programmes de l'UNICEF fondé sur l'équité, visant à atteindre les enfants les plus défavorisés à travers le monde", a souligné l'UNICEF dans un communiqué.

-0- PANA AA/VAO/ASA/TBM/SOC  06juin2015

06 juin 2015 12:07:44




xhtml CSS