Réduction par le Conseil de sécurité des effectifs de la mission UA-ONU au Darfour

New York, Etats-Unis (PANA) - Le Conseil de sécurité de l'ONU a prolongé vendredi, le mandat de l'opération conjointe ONU-Union africaine de maintien de la paix au Darfour, au Soudan, jusqu'à la fin du mois de juin de l'année prochaine, tout en réduisant le nombre de troupes déployées sur le terrain en vue de l’éventuel retrait de la mission, selon un communiqué de l'ONU.

La décision a été unanime puisque tous les 15 membres du Conseil ont souligné le fait que même si la situation sécuritaire s'est améliorée au Darfour, le conflit qui s'y déroule, demeure une menace pour la paix et la stabilité internationales.

Selon les termes de la résolution, le Conseil réduira les effectifs militaires de l'Opération hybride ONU-UA au Darfour (MINUAD) qui passeront de 8 735 à 4 050 personnes, tandis qu'il maintient ses effectifs de police au niveau actuel de 2 500 personnes.

Dans cette résolution, le Conseil a pris note des recommandations contenues dans le rapport spécial ONU-UA publié dans le courant de cette année en vue du retrait de la mission, le 30 juin 2020, avec un retrait complet programmé d'ici décembre 2020, à condition qu'il n'y ait pas de changement significatif dans la situation sécuritaire au Darfour.

La guerre civile qui a éclaté en 2003 a entraîné la mort de dizaines de milliers de Darfouriens et le déplacement de près de deux millions de personnes. Lors des combats entre les troupes et les milices pro-gouvernementales soudanaises et d'autres groupes rebelles armés, des atrocités généralisées telles que des meurtres et des viols de civils ont été commises.
-0- PANA MA/AKA/IS/SOC 14juil2016

14 july 2018 13:15:16




xhtml CSS