Rd Congo: l’Unicef exprime la nécessité de la recherche de moyens efficaces de prévention du phénomène enfant de la rue

Kinshasa, Rd Congo (PANA) - L’Unicef a exprimé la nécessité de la recherche de moyens efficaces de prévention du phénomène "enfant de la rue", qui a pris de l’ampleur à Kinshasa, au lieu de répondre uniquement au moment où les enfants se trouvent déjà dans la rue, indique un communiqué de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en Rd Congo (Monusco), remis jeudi à la PANA.

Selon l’Unicef, il s’agit d’une prévention qui passe par le soutien aux réformes des lois et politiques relatives à la famille et à l’enfant, un plaidoyer pour l’augmentation des lignes budgétaires allouées aux secteurs sociaux de base, le renforcement des capacités des assistants sociaux en charge du suivi de cas individuels d’enfants vulnérables, ainsi que le soutien aux communautés protectrices et aux services de prise en charge des enfants.

L’une des missions de l’Unicef, souligne le communiqué, est de renforcer le système de protection étatique chargé du suivi des enfants vulnérables, y compris ceux de la rue. Et  les activités de l’Unicef sont mises en œuvre en partenariat étroit avec les partenaires gouvernementaux et inter-gouvernementaux et la Société civile locale et internationale.

Ainsi, entre janvier 2013 et décembre 2015 à Kinshasa, un peu plus de 9.000 enfants dont 30 % de filles ont été maintenus dans leurs milieux familiaux grâce aux fonds de l’Unicef qui ont permis de soutenir plus de 3.000 familles vulnérables au moyen des activités génératrices de revenus, en cash transfert ainsi qu’en accompagnement par des assistants sociaux et autres volontaires communautaires.

Quant à la prise en charge des enfants déjà dans la rue, un système de référencement est organisé avec la mise en place d’un solide système d’alerte précoce. Celui-ci identifie les abus contre les enfants et organise, pour chaque cas, une réponse en collaboration avec les assistants sociaux communaux.

Plusieurs défis sont à relever pour réduire de manière durable le phénomène des enfants dits de la rue, notamment l’absence d’une politique nationale de protection de l’enfance.

L’Unicef est prête à continuer à collaborer avec le gouvernement congolais pour mieux faire face à ce phénomène, ensemble avec tous les partenaires qui sont actifs dans le domaine de la protection de l’enfance.

Selon le Réseau des éducateurs des enfants et jeunes de la rue (Reejer), on estime à environ 20.000 le nombre d’enfants de la rue actuellement à Kinshasa, un nombre qui a augmenté depuis 2006 notamment en raison de la précarité de la vie familiale mais également des accusations de sorcellerie.

Ainsi, en 2015, 4.970 enfants de la rue, dont 1.112 filles, ont été référés et hébergés dans les structures du Reejer. Parmi eux, 506 enfants dont 261 filles ont été réunifiés avec leurs familles et 250 dont 97 filles ont été placés en familles d’accueil transitoire.
-0- PANA KON/BEH/IBA 23juin2016

23 juin 2016 16:57:25




xhtml CSS