Rd Congo: 807 violations à l’encontre des enfants enregistrées durant le premier trimestre de l’année 2018

Kinshasa, Rd Congo (PANA) - La section Protection de l’enfant de la Mission des Nations unies pour la Stabilisation en Rd Congo (Monusco) a enregistré 807 violations graves commises à l’encontre des enfants durant le premier trimestre de l’année 2018, indique un document de l’Equipe pays des Nations unies remis jeudi à la PANA.

Selon le document, 70% de ces violations concernent le recrutement et l’utilisation des enfants par des groupes et milices armés dont les principaux sont les Maï-Maï Mazembe, la milice de Kamuina Nsapu et les Maï-Maï Nyatura. Et les deux tiers des incidents se sont produits dans les provinces du Nord-Kivu de l’Ituri, des Kasaïs et du Sud-Kivu.

Des cas de meurtres et mutilations ont été documentés en Ituri (39 enfants victimes) et dans la région des Kasaïs (19 enfants victimes). 87 écoles et trois hôpitaux ont été détruits en Ituri par des individus armés non identifiés, privant des enfants d’accès à l’école et aux soins de santé. On estime à 50.000, le nombre d’enfants privés de leurs droits à l’éducation dans cette région.

Pendant ce trimestre, une escalade de la violence a été constatée entre les populations Hema et Lendu dans le territoire de Djugu en Ituri. Meurtres à la machette, déplacements massifs de la population, villages brûlés et plus de 70 écoles incendiées, constituant ainsi un environnement dangereux pour les enfants.

Au Nord et Sud-Kivu, les affrontements entre les groupes armés et les Forces armées de la Rd Congo (Fardc) ont non seulement favorisé le recrutement et l’utilisation d’enfants, mais aussi permis aux enfants déjà captifs de s’échapper des groupes armés auxquels ils étaient associés.
-0-PANA KON/BEH 12avr2018

12 april 2018 15:35:43




xhtml CSS