Ralentissement des activités économiques à Abidjan, cherté des prix des denrées alimentaires

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) - L’allure de guerre civile que prend la crise post-électorale en Côte d'Ivoire a amené les opérateurs économiques et des entreprises à prendre des mesures pour assurer le service minimum, alors que dans le commerce, plusieurs magasins sont fermés et ceux qui sont ouverts font la surenchère.

"Nous avons fermé et mis le personnel en chômage technique pour deux mois, car avec la fermeture des banques, on ne peut pas se faire payer par chèque. On espère que les choses vont rentrer dans l’ordre d’ici là",a souligné le patron d’une entreprise éditrice d’un magazine féminin à Abidjan.

Au niveau des produits vivriers, les prix ont aussi augmenté.

C’est le cas par exemple du sac de charbon de bois vendu en temps normal à 7000 FCFA, et vendu en cette période de crise post-électorale entre 15 000 et 16 000 FCFA.

A cause de la pénurie du gaz butane sur le marché, les populations se ruent sur le charbon de bois qui se raréfie aussi.

"C’est vraiment énervant, Gbagbo et Ouattara (les deux candidats au second tour de la présidentielle de novembre dernier qui revendiquent chacun la victoire du scrutin) se prélassent dans le luxe et c’est nous, pauvres populations qui payons les pots cassés de cette crise qu’ils ont créée, on ne peut plus rien acheter sur les marchés", se plaint Mme Konan Fidèle, ménagère dans la commune de Yopougon.

La souffrance des populations ne fait que s'exacerber et le pays plonge de plus en plus dans le chaos.

Les conclusions du Panel de l'Union africaine (UA) censées apaiser les ardeurs dans les deux camps protagonistes, ont ramené les Ivoiriens à la case départ où les positions restent toujours tranchées.

Et en attendant une véritable solution de la crise, tous les jours, il y a mort d’hommes dans les affrontements entre les insurgés et les forces de défense et de sécurité proches du  chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo dans certains quartiers d’Abidjan.

-0- PANA GB/TBM/SOC 17mars2011

17 mars 2011 21:10:50




xhtml CSS