Rabah Madjer élu meilleur joueur arabe du siècle

Alger- Algérie (PANA) -- L'ancien international algérien, Rabah Madjer, a été désigné meilleur footballeur arabe du siècle, par le journal "El Ittihad" des Emirats arabes unis (EAU).
Le choix de la vedette du football algérien des années 80 et 90 a été fait sur la base des performances, réalisations et palmarès de Madjer au cours de sa brillante carrière aux niveaux national, africain et européen, précise le journal sur son site Internet.
L'ex-entraîneur des "Fennecs" avait participé à deux phases finales de la Coupe du monde, en Espagne en 1982, avec à la clé un but contre la RFA (2-1) et au Mexique en 1986.
Il a également contribué largement à la première victoire de l'Algérie en Coupe d'Afrique (Algérie 1990).
Avec son club, le FC Porto (Portugal), Madjer a remporté la Coupe d'Europe des clubs champions en 1987 aux dépens du Bayern Munich (2- 1) avec, en prime, un but d'anthologie inscrit d'une talonnade.
Aussi, a-t-il été l'artisan de la victoire de son équipe en Coupe intercontinentale, en inscrivant l'unique but du match face à Penarole (1-0).
Madjer compte, à son riche palmarès, deux titres de champion du Portugal, une Coupe du Portugal, une super Coupe d'Europe et un Ballon d'or africain remporté en 1987.
L'ancien attaquant algérien, qui exerce actuellement au Qatar comme consultant de la chaîne sportive "El Djazeera Sport", a perçu, cette semaine, une indemnité de 7 millions de dinars algériens (environ 97.
000 dollars US) sur décision du tribunal arbitral international du sport, dans le conflit salarial qui l'opposait à la Fédération algérienne de football (FAF) à la suite de son limogeage comme entraîneur national au Printemps 2001.
Par cette décision, le tribunal international a réduit la somme initialement imposée par le tribunal arbitral algérien qui était de 1,4 milliard de DZD (17.
040.
000 dollars US).
L'ancienne légende du football algérien avait été limogé en 2001 à cause de critiques dans la presse belge de la gestion du football algérien.
Madjer avait alors saisi le tribunal algérien, réclamant le paiement de ses salaires jusqu'en 2004, conformément à son contrat.
Après une première décision servie par le tribunal algérien, la FAF avait fait appel devant la Cour suprême.

30 Novembro 2004 12:49:00




xhtml CSS