RSF dénonce des actes d'intimidation contre des journalistes en Mauritanie

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Reporters Sans Frontières (RSF) dénonce « des actes d’intimidation à l’encontre de journalistes » en Mauritanie dont l’objectif « est de renforcer le contrôle des autorités sur la presse indépendante », à travers une déclaration reçue jeudi par la PANA.

La déclaration de RSF intervient suite à une série d’interpellations et auditions des acteurs des médias, la semaine dernière.

Celles-ci ont touché Babacar Baye NDiaye, rédacteur en chef du site « CRIDEM » et sa directrice administrative, Rella Bâ; Moussa Samba Sy, directeur de publication du "Quotidien de Nouakchott" et Jedna Deida,fondateur du site d’informations en ligne « MAURIWEB ».

Ces journalistes ont été interrogés par les enquêteurs de la Police chargée de la répression des infractions à caractère économique, sur des liens financiers supposés avec l’opposant en exil Mohamed Ould Bouamatou.

Par ailleurs, rappelle RSF, « un quatrième journaliste, Ahmed Ould Cheikh, directeur de publication du journal "Le Calame" - connu pour ses éditoriaux acerbes contre le gouvernement - était également recherché mais il se trouvait en déplacement à l’étranger au moment où la Police est venue l’interpeller ».

La déclaration de l’ONG internationale de défense de la liberté de la presse « condamne ces méthodes d’intimidation à l’encontre des médias privés en Mauritanie – pays dans lequel il est impossible de critiquer l’action du gouvernement sans être classé comme opposant politique.
Or, le rôle d’un journaliste est d’informer. Ce qui revient à faire entendre une voix alternative ».

Ces journalistes ont été entendus dans le cadre d’une enquête préliminaire pour « crimes transfrontaliers » ouverte contre l’ancien sénateur Mohamed Ould Ghadda, principal animateur de la fronde contre un projet de suppression du Sénat approuvé par voie référendaire le 05 août dernier.

L'interrogatoire a porté sur les sources de financements des organes de presse dont les responsables ont été convoqués devant les limiers.
-0- PANA SAS/BEH/IBA 31août2017

      
    

31 août 2017 14:50:56




xhtml CSS