RDC: une équipe de spécialistes de la Croix rouge au Nord Kivu pour combattre Ebola

Nairobi, Kenya (PANA) - Une équipe d'experts de la Croix rouge est arrivée dans la ville de Beni, près de l'épicentre de l'épidémie d'Ebola dans le Nord Kivu, dans l'est de la RD Congo, indique un communiqué de presse publié mardi par l'organisation humanitaire.

Le Comité international de la Croix rouge (CICR) a indiqué qu'une équipe multidisciplinaire forte de 19 personnes et composée de volontaires et de membres du personnel de la Croix rouge de la RD Congo est mise en place.

Font également partie de l'équipe, des éléments de la Fédération internationale de la Croix rouge et du Croisant rouge (International Federation of Red Cross and Red Crescent Societies, IFRC).

Elle inclut une unité composée de neuf personnes préposées à des enterrements sécurisés et dignes, des experts en eau et en assainissement et un spécialiste en mobilisation communautaire. Certains membres ont été déployés directement à Beni pour aider dans la récente réponse contre Ebola dans la province de l’Équateur.

Dr Fatoumata Nafo-Traore, directrice régionale de l'IFRC pour l'Afrique, a déclaré que “le virus Ebola est plus infectieux quelque temps après le décès. La gestion sécurisée des personnes suspectées décédées suite à l'épidémie d'Ebola est importante pour freiner sa propagation.

''Cependant, pour que cette approche puisse fonctionner, elle doit être harmonisée avec les croyances et normes culturelles locales. Cela implique des discussions avec les communautés pour instaurer la confiance. Ce processus crucial fera l'objet d'une attention particulière des équipes de la Croix rouge”, a-t-elle ajouté.

Les volontaires locaux de la Croix rouge sont essentiels pour freiner la propagation d'Ebola et ils seront appuyés par une équipe spécialisée de la Croix rouge en vue de mener leur travail en toute sécurité, a indiqué le CICR.

Cela inclut la formation et la supervision pour les enterrements sécurisés dignes à Beni et à Mangina, et une sensibilisation au niveau communautaire relative à Ebola dans les deux zones sanitaires.

L'équipe va également améliorer les systèmes d'aménagement de l'eau et d'assainissement dans les prisons de Beni et doter les hôpitaux et les structures sanitaires locales de mesures  de prévention et de contrôle des infections nécessaires.

“Nous sommes très préoccupés par le fait que les populations du Nord Kivu aient déjà connu des années de conflit; une épidémie d'Ebola pourrait être dévastatrice sur des communautés déjà vulnérables”, a déclaré Nicolas Lambert, l'adjoint au chef de la délégation du CICR en RD Congo et chef de son équipe de réponse contre Ebola.

Le Nord Kivu a été affecté pendant deux décennies par des conflits armés. Au cours des deux dernières années, les organisations humanitaires n'ont pas eu un accès sécurisé à certains endroits de la province.

Cette épidémie est la deuxième à toucher la RD Congo au cours de ces derniers mois, et intervient une semaine à peine après l'annonce de la fin par le ministre de la Santé d'une autre épidémie d'Ebola dans la province de l’Équateur.
-0- PANA DJ/AR/ASA/BEH/SOC 07août2018


07 août 2018 19:59:01




xhtml CSS