RD Congo : Le patron de l'OMS dans les zones touchées par l'épidémie d'Ebola

Kinshasa, RD Congo (PANA) - Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Dr.Tedros Adhanom Ghebreyesus, a visité, dimanche la ville de Bikoro, dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo pour évaluer la riposte à l'épidémie d'Ebola.

En effet, l'OMS va déployer des experts et des partenaires de coordination et va fournir des fournitures et du matériel pour donner des soins vitaux et va soutenir la prévention et le contrôle des infections.

Aussi l’Organisation va collaborer avec le ministère de la Santé pour rassembler et tester des échantillons, effectuer des recherches de contacts et améliorer la collecte et la gestion des données. Ils effectueront l’analyse rétrospective de la chaîne de transmissions pour mieux comprendre l'éclosion.

Lors de sa visite, dimanche, le Dr. Tedros a également rencontré le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila et le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, pour examiner les mesures prises jusqu'à présent et convenir des démarches à suivre.

"Je suis impressionné par le leadership fort que le gouvernement de la RD Congo a montré dans la réponse à cette épidémie dès le premier jour", a déclaré le chef de l’OMS, qui a effectué une visite dans les zones affectées, dimanche, pour évaluer la riposte à l’épidémie.

Le Dr Tedros a dirigé une délégation de l'OMS qui comprenait, entre autres, le Dr Matshidiso Moeti, Directeur régional de l'OMS pour l'Afrique et le Dr Peter Salama, Directeur général-adjoint de l'OMS pour la préparation et l'intervention en cas d'urgence.

"Je félicite le gouvernement de la RD Congo pour la rapidité avec laquelle il a déclaré l'épidémie", a dit le Dr Moeti. "Toutefois, nous sommes préoccupés par la proximité des cas avec les centres urbains".

La zone de Santé de Bikoro se trouve à près de 150 km de Mbandaka, capitale de la province de l'Equateur, dans une zone du pays très difficile d'accès.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a aidé l'OMS à mettre en place un pont aérien entre Kinshasa, Mbandaka et des zones affectées, avec des vols, six jours par semaine, pour apporter de l'aide et du personnel.

Au cours des cinq dernières semaines, 32 cas d’Ebola (deux cas confirmés, 18 probables et 12 suspects) ont été comptabilisés par l'OMS sur le territoire de Bikoro, dans la province de l’Equateur (au nord-est de Kinshasa). Parmi eux, 18 décès sont déjà survenus.

L'OMS collabore avec le gouvernement et des partenaires-clé - dont MSF, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-rouge et du Croissant-rouge, l'UNICEF, l'OCHA, la MONUSCO, l'OIM, l'Africa CDC et US-CDC - pour renforcer la coordination de l'épidémie.

L'OMS a appelé les partenaires de développement à assurer une réponse forte, globale et rapide pour aider le gouvernement de la RDC à prévenir et contrôler la propagation de la maladie.
-0- PANA MA/NFB/IS/IBA 14mai2018

14 mai 2018 14:05:02




xhtml CSS