Quatre militaires maliens tués mardi par de présumés terroristes dans la région de Ségou

Bamako,  Mali (PANA) - Quatre soldats maliens ont été tués, mardi, sur l’axe Nampala-Dogofri, dans la région de Ségou (Centre), lorsque le convoi de sécurisation des opérations électorales dans lequel ils étaient est tombé dans une embuscade tendue par de présumés terroristes, a appris la PANA de source sécuritaire à Bamako.

Selon la même source, les assaillants non-identifiés ont ouvert le feu sur les soldats, tuant quatre d’entre eux et emportant deux de leurs véhicules.

Huit présumés terroristes ont également été tués par les éléments des Forces armées maliennes lors des échanges de tirs, ajoute la source qui ne fait pas cas d’éventuels blessés de part et d’autre.

Les autorités militaires maliennes ont envoyé des renforts sur les lieux pour traquer les assaillants et une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes de l’attaque, ainsi que l’identité et les motivations des présumés terroristes qui se sont attaqués, pour la première fois à un convoi dans lequel se trouvaient urnes et autres matériels électoraux, depuis la fin des opérations de vote qui se sont déroulées dimanche.

Le jour du vote, des terroristes avaient empêché le déroulement de l’élection dans certaines localités du Centre et du Nord du pays, en brûlant des urnes, s’attaquant à des acteurs du processus ou menaçant les populations de représailles.

Plus de 700 bureaux de vote n'ont pu fonctionner, empêchant des milliers d'électeurs de voter dans ces zones, cibles d'attaques terroristes meurtrières ces dernières années.
-0- PANA GT/JSG/IBA 01août2018

01 août 2018 11:03:18




xhtml CSS